Notre première fois à Bali c’était il y a 5 ans. On en a gardé un souvenir quasi parfait, malgré le fait de n’être resté qu’une semaine. Et pour notre tour d’Asie, il était donc évident qu’on retournerait sur notre île paradisiaque. Mais cette fois-ci, en prenant vraiment le temps de s’imprégner de cette si belle culture ! Pour nous, Bali c’était un peu un havre de paix. Du coup, on avait vraiment hâte d’y être, tout en appréhendant les retrouvailles ! En 5 ans, on avait cru comprendre que pas mal de choses avaient changées… Et en attendant de connaître le verdict, on s’était lancé un petit défi, gravir les volcans de l’île de Java ! Un sacré challenge qu’on oubliera pas de sitôt !

Informations pratiques


Visa, transports, hébergements et budget. Tout ce qu'il faut savoir pour préparer votre voyage.

Besoin d'un visa en Indonésie ?

Il existe plusieurs types de visas touristiques qui dépendent de la durée de votre séjour. Si vous restez en Indonésie moins de 30 jours, on vous en délivrera un gratuitement à l’entrée du territoire (valables pour les ressortissants français). Attention, si vous choisissez ce visa, vous ne pourrez pas le renouveler.

En revanche, si comme nous, vous souhaitez rester plus de 30 jours, il existe plusieurs solutions :

  1. Faire une demande de visa prolongé, directement à la douane de l’aéroport à votre arrivée. Il vous coûtera 35 US$ (prévoir donc des dollars et l’appoint car ils ne rendent pas la monnaie). Et il sera valable 30 jours également, mais cette fois-ci, vous aurez la possibilité de le renouveler pour 30 jours supplémentaires (pour 22€). A noter que pour ce renouvellement, vous devrez vous déplacer à Denpasar au service d’immigration. C’est donc une option assez contraignante, car vous ne pourrez pas non plus faire toutes les démarches en une seule visite. Vous devrez revenir plusieurs fois pour : le dépôt du passeport, la prise des empreintes et la récupération du passeport tamponné.
  2. Faire une demande de visa de 60 jours auprès de l’ambassade indonésienne de Singapour ou Kuala Lumpur. Si comme nous, vous êtes en voyage et que vous n’aviez pas prévu le coup, ça prend 3 jours ouvrés et les formalités sont assez simples. Le tout pour 45€.
  3. Faire une demande de visa de 60 jours auprès des ambassades indonésiennes de Paris ou Marseille. Ça vous coûtera légèrement plus cher (50€), mais ça vous permettra de partir l’esprit tranquille.

Pour ces 3 options, vous pourrez “officieusement” transformer votre visa en “visa budaya social”, par l’intermédiaire d’agences locales. Vous aurez alors la possibilité de prolonger votre séjour jusqu’à 4 fois 30 jours (env. 45€ par renouvellement).

Il existe une dernière option qui est tout simplement de sortir du pays (pour au moins une journée), en vous offrant un aller-retour pour Singapour ou Kuala Lumpur. Vous pourrez alors bénéficier d’un nouveau visa de 30 jours gratuit. Mais sachant, qu’un aller retour à Singapour, vous coûtera au minimum 150€, ce n’est clairement pas la solution la plus rentable !

Attention : dépasser la date limite indiqué sur votre visa peut vous coûter très cher. L’amende est d’environ 30 US$/jour. Et on ne vous laissera pas embarquer tant que vous n’aurez pas payé. On a lu qu’il était fortement déconseillé de dépasser plus d’une semaine de retard, sous peine d’avoir de plus sérieux ennuis !

Comment se déplacer en Indonésie ?

Parler de déplacement en Indonésie est assez compliqué car spécifique à chaque île. A java, on vous recommande de prendre plutôt le train, alors qu’à Bali les transports privés ou Uber sont à privilégier. On vous liste ci-dessous les différents types de transports, et le contexte où ils s’y prêtent le mieux.

Taxi

Les taxis en Indonésie, c’est un peu la même guerre qu’en France. Il y a un énorme lobby des grosses entreprises de taxis (en particulier à Bali) pour interdire toutes les entreprises de VTC. Alors que l’offre est juste énorme : entre Uber, Grab et Gojek, vous aurez l’embarras du choix pour vos petits ou grands déplacements. A noter que Grab et Gojek sont généralement moins chers, mais les drivers parlent rarement anglais. Il vous faut juste un smartphone et une carte sim avec de la data (très facile à trouver sur place). Personnellement, en 2 mois sur place, on a jamais utilisé de taxis.

Si vous cherchez un driver à la journée, Uber propose une option intéressante : une voiture à l’heure. Vous choisissez la durée à l’avance mais vous pourrez ajuster au fur et à mesure de la journée. Pour info, un driver à la journée à l'hôtel ou dans les kiosques de touriste vous coûtera entre 25 et 50€. Vous pouvez être sûr que ça sera toujours moins cher avec un Uber, mais vous n’en trouverez malheureusement pas partout.

Train

À Java, vous pourrez traverser l'île d’ouest en est en utilisant uniquement le train, et les tarifs sont très corrects. Comptez 20€ pour Jakarta > Yogyakarta, en classe business. On vous recommande cette classe si vous voulez un peu de confort car les trajets sont longs (pour info, la classe éco est 10% moins chère). On a fait toutes nos réservations sur l’application Tiket. Tout est en anglais et les prix sont les mêmes qu’en gare. Vous réservez en ligne, et vous n’aurez qu’à scanner à la gare, le code bar que vous recevrez par mail pour obtenir vos billets. On vous déconseille d’acheter vos billets directement sur place, car les files d’attentes sont interminables !

A Bali, il n’y pas de trains !

Avion

Même au dernier moment, vous trouverez sans soucis des prix intéressants pour les vols internes. 30€ entre Jakarta et Bali par exemple. N’hésitez donc pas à checker les vols. Attention aux frais supplémentaires pour inclure un bagage en soute !

Scooter

C’est notre mode de transport préféré en Asie ! C’est simple à conduire, vous vous déplacer où vous voulez, quand vous voulez, le top ! Par contre, il vous faudra clairement un temps d’adaptation au trafic, en particulier dans les grandes villes. Mais dans l’ensemble les Indonésiens conduisent plutôt bien ! Le prix à la journée varie beaucoup selon où vous êtes, mais le prix moyen est entre 2 et 4€/jour. Comme partout en Asie, il n’y a pas d’assurance ou alors c’est en supplément.

Comment se loger en Indonésie ?

A Java, on n’a fait que des hôtels assez basiques, pour ne pas dire pas terrible du tout (on n’avait pas besoin de plus de confort). La plupart du temps on ne restait qu’une nuit en transit entre deux volcans ! Petite exception pour Yogyakarta où nous avons séjourné 5 jours dans une super guesthouse, tenue par un Français qui nous a fait rêver tous les matins avec ses folles anecdotes !

On parlera donc plus de Bali où le rapport qualité prix est imbattable (en tout cas, on a pas trouvé mieux pour l’instant !). Vous pourrez, par exemple, profiter d’une villa avec piscine, et vue sur mer ou rizière pour 60€. Les gammes de prix vont du dortoir à 5€/nuit au resort de rêve à 500€/nuit, en passant par des petites guest houses toutes équipées autour des 15/20€. C’est la guest house qu’on a préféré car il y en a partout !

Quel budget en Indonésie ?

L’Indonésie est clairement un pays très accessible ! Sur place, même avec toute la volonté du monde, vous aurez du mal à dépenser plus de 30€ par jour ! Bon ok on exagère un peu, mais on est à peu près dans les clous. Sauf, bien sûr, si vous allez dans les gros spots touristiques comme Ubud et Kuta. Là bas, les restos occidentaux feront monter votre budget d’un cran, alors qu’un bon Nasi Goreng ne vous coûtera que 2,50€.

Et si on compare Bali et Java, la grosse différence est dans le prix des visites touristiques, beaucoup plus élevés à Java. Les principaux temples Borobudur et Prambanan à Yogyakarta (Java) coûtent 35€, alors que le Tanah Lot, le temple le plus cher qu’on ait visité à Bali n’était que de 4€. Alors ok, quand on est en vacances 35€ ce n’est pas la mort ! Sauf que, quand on sait que les locaux payent parfois 10 fois moins cher (bon ça, ça pourrait être une bonne initiative), et qu’ils ont des guichets séparés pour que les touristes ne connaissent pas les prix “réel”, on a tendance à trouver les méthodes un peu dérangeantes !

On avait prévu un budget de 2200€/pers. pour un total de 56 jours, soit 39€/pers./jour (vol d’arrivée non inclus). Budget respecté puisqu’on a fini 2105€/pers. A savoir, qu’on a pu se faire plaisir, notamment avec les bons restos et les sorties !

Pour vous faire une idée plus concrète de la répartition des coûts, vous pouvez aller faire un tour sur la fiche pays du site planificateur.

Ci-dessous quelques exemples de dépenses :
Valeur du Rp (Roupie Indonésien) courant juillet/août 2017 : 1€ = env. 15600 Rp

Notre itinéraire en Indonésie


Découvrez notre parcours de deux mois en détail.

Pour débuter notre voyage en Indonésie, nous voulions absolument commencer avec un peu d’aventure ! Quoi de mieux que de grimper deux volcans en presque une journée, ou bien de visiter deux des temples les plus célèbres d’Asie ?

Comme précisé plus haut, nous avons fait la plupart des trajets en train en réservant via l’application Tiket. Si vous souhaitez faire les deux volcans Bromo et Ijen, la plupart des hébergements au départ de Yogyakarta et de Bali proposent des packages de 3 jours à des prix assez intéressants. Honnêtement, on a eu un peu peur que le rythme soit trop soutenu donc fatigant, du coup on a préféré le faire en solo. Au final, ça n’a pas été beaucoup compliqué et ça nous a laissé un peu de marge de manœuvre. Prenez en compte également qu’en choisissant le package vous opterez pour 8h de minibus, alors qu’en solo ça sera le même trajet mais en train, argument à ne pas négliger !

Jakarta : 1 jour

Y aller : vol Singapour > jakarta (2h).
A voir : pour notre part, pas grand chose…
Hébergement : Six degrees / 280 000 Rp (env. 18€). Type : chambre double avec douche, et cuisine commune / Situation :  idéalement placée si vous souhaitez prendre le train depuis Gamblr station pour Yogyakarta / Propreté : propre / Échanges : bon / Bonus : bonne ambiance dans le bar en rooftop.

Yogyakarta : 5 jours

Y aller : train Jakarta > Yogyakarta (8h).
A voir : Prambanan, Borobudur, Taman Sari, Keraton, Malioboro street.
Hébergement : Aloha Hotel / 295 000 Rp (env. 19€). Type : chambre double avec douche / Situation : idéalement situé dans le quartier de Prawirotaman, quartier touristique / Propreté : très propre / Échanges : très bon / Bonus : vous aurez le droit aux incroyables aventures de Jean Paul tous les matins, un Francais installé en indonésie depuis plus de 30 ans. Les discussions pourront durer des heures mais elles n’en seront pas moins fascinant!

Cemoro Lawang (mont Bromo) : 1 jour

Y aller : train Yogyakarta > Probolinggo (8h) + minibus Probolinggo > Cemoro Lawang (1h).
A voir : King kong hill, Mont bromo.
Hébergement : Ana tengger homestay / 125 000 Rp (env. 8€). Type : chambre double avec douche commune / Situation : idéalement situé pour l’ascension du mont Bromo / Propreté : sale / Échanges : très bon / Bonus : sûrement un des hôtels les plus roots qu’on ait fait de notre voyage. Mais sachant que vous n’y resterez que quelques heures avant d’aller voir le lever du soleil sur le mont Bromo, disons que c’est une bonne affaire. Le proprio est très gentil en plus !

Banyuwangi (mont Ijen) : 1 jour

Y aller : minibus Cemoro Lawang > Probolinggo (1h) + train Probolinggo > Banyuwangi (4h).
A voir : Kawah Ijen.
Hébergement : Ijen Traveller Homestay / 125 000 Rp (env. 8€). Type : chambre double avec douche / Situation : idéalement situé en face de la gare / Propreté : sale / Échanges : super / Bonus : bizarrement, même si c’était sûrement l’hébergement le plus roots qu’on ait fait en Indonésie, nous vous recommandons absolument ce homestay ! Comme pour le mont Bromo, vous n’y resterez que quelques heures, et ça sera l’endroit idéal pour organiser votre excursion au mont Ijen ! C’est pas cher et la cuisine est délicieuse. En plus de ça, Agus le propriétaire sera aux petits soins avec vous, il est juste adorable et très drôle !

Une étape de notre voyage attendue, un peu comme la game boy demandée à noël pour tes 10 ans 🙂 Comme on vous le disait dans l’intro, on est tombé amoureux de cette île il y a 5 ans. C’était donc un peu comme revenir chez nous, et puis bon, après des mois de voyages, on avait hâte de poser nos valises et de s’installer quelque part ! C’est clairement ce qu’on a fait, un peu trop peut être, on a même pensé qu’on ne partirait jamais ! Du coup, on a du remettre à plus tard notre périple dans les îles Flores 😀

Pemuteran : 4 jours

Y aller : ferry Banyuwangi > Gilimanuk (1h) + minibus Gilimanuk > Pemuteran (1h).
A voir : Pura Melanting, Pura Pabean, Mejangan.
Hébergement : Magus homestay / 270 000 Rp (env. 17€). Type : chambre double avec douche et terrasse privée / Situation : assez loin de la plage / Propreté : très propre / Échanges : bon.

Munduk : 2 jours

Y aller : minibus Pemuteran > Munduk (2h).
A voir : Lagaan waterfall, Rice terrace, Git git waterfall, Sekumpul waterfall, Banyumala Twin Waterfalls, Pura Ulun danu bratan.
Hébergement :  Bendesa Mas Inn / 200 000 Rp (env. 12€). Type : chambre double avec douche / Situation : au centre du village, tout à proximité / Propreté : propre / Échanges : le propriétaire est très accueillant et de bons conseils pour visiter les environs / Bonus : la vue du jardin sur la vallée justifie à elle seule le choix du lieu.

Amed : 4 jours

Y aller : minibus Munduk > Amed (4h).
A voir : US Liberty (plongée), Pura Lempuyang Luhur, Tirta Tangga, Taman Soekasada Ujung.
Hébergement : Kadek Homestay / 225 000 Rp (env. 14€).  Type : chambre double avec douche et terrasse privée / Situation : en bord de plage / Propreté : chambres à rafraîchir / Échanges : bon / Bonus : belle vue sur le mont Agung.

Ubud : 20 jours

Y aller : minibus Amed > Ubud (3h).
A voir : Ubud Palace, Goa gajah, Tegallalang, Pura Tirta Empul, Gunung kawi, Taman ayun temple, Sangeh monkey forest, Bukit Campuhan.
Hébergements : Kubu Darma / 420 000 Rp (env. 26€). Type : chambre double avec sdb, terrasse privée et cuisine / Situation : au calme, loin de l’agitation du centre d’Ubud. Le centre est à 10 min en scoot. Il y a un grand supermarché pas loin / Propreté : très propre / Échanges : bon / Bonus : belle piscine.

The Jero Ubud / 225 000 Rp (env. 14€). Type : chambre double avec sdb et terrasse privée / Situation : emplacement idéal dans la rue Hanoman (restaurants, bars et boutiques) / Propreté : très propre / Échanges : au top ! / Bonus : petit dej inclus. Ici vous trouverez ici un petit coin de paradis, dans le style traditionnel Balinais. On a tout simplement adorée les échanges avec la famille, et le personnel est au petit soin ! Que demander de plus ?

Uma Dewi Bisma / 350 000 Rp (env. 22€). Type : chambre double avec sdb et terrasse privée / Situation : au calme dans la rue Bisma / Propreté : extrêmement propre / Échanges : génial / Bonus : peut être l’endroit le plus zen qu’on ait vu à Bali ! Vous adorerez la vue sur les rizières au réveil, en dégustant les délicieux pancakes de Galuh, la propriétaire. L’endroit est tout neuf et respire le propre. Normal, la chambre est nettoyée de fond en comble tous les jours ! Et le wifi est très rapide pour Bali. Par contre, il n’y a que deux chambres, donc pensez à réserver à l’avance. A noter, qu’on a pu négocier la chambre à 200 000 Rp car on est resté longtemps là bas. Mais on peut vous dire que même avec le prix normal, ça vaut vraiment le coup !

Canggu : 14 jours

Y aller : minibus Ubud > Canggu (2h).
A voir : Tanah Lot, Nyanyi Beach, Seseh Beach, Batu Bolong Beach, Batu Belig Beach.
Hébergement : (coeur) The wina echo beach guest house  / 200 000 Rp (env. 12€). Type : chambre double avec douche et terrasse / Situation :  un peu excentré mais au calme (5 min en scoot de la plage) / Propreté : propre / Échanges : très bon / Bonus : hôtel tenu par la famille la plus gentille de Bali ! Les petits dej sont top à l’Eden café à côté de la guest.

Seminyak : 5 jours

Y aller : Uber Canggu > Seminyak (30 min).
A voir : bars et boîtes pour faire la fête 😉
Hébergement : U House / 350 000 Rp (env. 23€). Type : chambre double avec douche et balcon privé / Situation : au calme mais proche des grandes artères de Seminiak / Propreté : propre / Échanges : désagréable / Bonus : belle pisicine / Remarque : le personnel qui est vraiment là en touriste. N’attendez pas un quelconque service !

Bilan du voyage


C'est quoi le fin mot de l'histoire ?

Ce qui fait le charme de l’Indonésie, ce sont ses habitants ! On a eu la chance de partager le quotidien d’un prêtre hindouiste, d’un couple de peintres ou encore d’un ancien bodybuilder (en fait on a juste supposé qu’il l’était vu sa carrure !). Des personnes très différentes donc, mais qui avaient toutes en commun une belle joie de vivre et un sourire à toute épreuve. Vous constaterez également que ce sont des gens très religieux ! Mais ne pensez pas qu’ils vous imposeront leurs croyances, ou qu’ils jugeront votre différence, ils sont très ouverts et tolérants. Pour exemple, à Bali hindouistes, musulmans et chrétiens vivent ensemble sans problème (on aimerait que ça soit le cas ailleurs !).

Et pour parler un peu de Bali, il faut savoir que c’est une destination qui a connu un grand succès après le film “Mange, prie, aime”. Depuis, le tourisme de cette petite île n’a cessé de croître, engendrant tous les changements inhérents à ce genre de phénomène (constructions massives d’hôtels, de restaurants, de boutiques etc.). Un peu victime de son succès, la capitale culturelle du pays, Ubud, est bizarrement devenue le repère d’un mélange de yoguistes/vegans/hispters ! On a rien contre ces modes de vie, chacun sa vie, chacun son chemin ! Mais vous pouvez nous croire quand on vous dit que c’est vraiment too much, en particulier avec des journées “retraites spirituelles” à 700$. Là on se dit qu’on se fiche un peu de nous ! Donc vous comprendrez qu’ayant connu l’île il y a 5 ans, on a été un peu déçus, on a pas reconnu grand chose et on a surtout fait connaissance avec le super méga trafic qui n’existait pas à l’époque ! Mais bon, malgré tout ça les Balinais ont su garder leur identité, leurs pratiques religieuses quotidiennes et surtout leur gentillesse !

En somme, ce qu’il faut retenir de tout ça c’est que Java on y va pour le défi, l’aventure, et Bali on y va pour le chill !

Conseils en vrac


On partage notre grande sagesse avec vous !

Prévoyez d’acheter dès que vous le pourrez une carte sim locale. Le meilleur rapport qualité/prix est chez Telkomsel et XL. Acheter uniquement la carte sim nue, elle coûte dans les 40k Rp (?2,50€). Vous n’aurez juste qu’à télécharger l’application de l'opérateur pour charger la carte avec de la data et/ou des communications. Pour info, un forfait à 20Go de data coûte dans les 80K Rp (?5€) sur l’application XL.

Si vous arrivez à l'aéroport de Denpasar, préparez-vous à subir un harcèlement assez violent, celui des chauffeurs de taxi, qui se jetteront littéralement sur vous ! Malgré ce qui se dit partout, vous pourrez sans problème trouver un Uber à la sortie de l'aéroport. Pas besoin de marcher des heures pour sortir de l’enceinte. Il vous suffit simplement, de monter au deuxième étage, l’étage des départs. L’escalator est juste à droite quand vous arrivez sur la meute de taxi. Pas besoin non plus de carte sim, le wifi de l'aéroport capte jusqu'à l'extérieur.

Si vous louez un scooter pour une plus ou moins longue durée, on conseille aux têtes en l’air de faire un double des clés. Ca ne coûte pas cher, et ça peut vous éviter bien des petits tracas !

Dans certains convenient stores les prix ne sont pas affichés, le montant de vos achats peut être parfois fait à la tête du client. Demandez tout de suite un reçu, ça peut les dissuader. Faites également attention à la monnaie rendue !

On voit bon nombre de personne de la gente masculine se mettre torse nu en ville, faites gaffe les mecs ! Ok il fait très chaud mais préférez une bouteille d’eau bien fraîche tout en vous mettant à l’ombre. Si vous ne voulez pas brûler ou avoir une belle insolation, c’est mieux !

Sachez que tout est négociable en Indonésie, en particulier pour : les souvenirs, les hébergements, les drivers/guides et le scooter. Alors n'hésitez pas à faire plusieurs magasins quand vous recherchez quelque chose de précis. Dites vous que le prix est à la tête du client, et qu’en moyenne le prix “réel” est au moins deux fois moins élevé !