Le trek qui relie la ville de Kalaw au lac Inlé nous a été recommandés par de nombreux voyageurs rencontrés au fil du voyage. N’étant absolument pas sportifs, c’était pour nous un petit challenge. Mais quelque chose nous disait qu’on n’allait pas le regretter. Et on a eu raison d’écouter notre petite voix intérieure, car on en a pris plein les yeux et vécu une des plus belle expérience de notre voyage ! Fais toujours confiance à ton instinct de voyageur !

Carte détaillée sur maps.me du trek à Kalaw

Voici ci-dessus une petite carte qui te donnera un aperçu du trajet que tu feras dans les 3 jours : 27km le premier jour + 29Km le deuxième + 17km le dernier = 73km au total. Tu seras obligé de passer par maps.me pour avoir le détail des sentiers. Google maps est quasiment inutilisable ici. Le Fichier .kml disponible ici pour ceux qui veulent la carte.

Il est aussi possible de faire le trek en 2 jours. Tu seras déposé en voiture au départ de la deuxième journée depuis Kalaw. Ce qui est assez dommage, car la première journée dans les montagnes est vraiment jolie.

Comment s'organiser en arrivant à Kalaw ?


La première chose à savoir est qu’il n’y a pas vraiment besoin de réserver quoi que ce soit à l’avance. Tout est fait sur place pour trouver un guide, soit via ton hôtel, soit tout simplement en faisant un tour dans les rues. Il y a des agences de trek à peu près partout.

Pour faire court, on a fait 4 différentes agences à Kalaw : A1, Eagle trekking, Jungle King et Uncle Sam. On a opté pour  Uncle Sam qui nous a le plus convaincu, et parce qu’on avait lu de bons avis à son sujet. Et franchement, on n’a absolument pas regretté notre choix !

Pour ce qui est de rejoindre Kalaw, nous avons pris le bus au départ de Bagan (11 000 MMK / env. 8€). Partis à 8h du matin, on est arrivés aux alentours de 16h. On a alors pris nos appartements au Parami hotel (29 700 MMK / env. 18€), prix correct et emplacement central pour faire le tour des différentes agences de trek de la ville.

Zawmyo, Best guide ever !

Zawmyo, notre guide était vraiment parfait. Un vrai plaisir de faire cette randonnée avec lui, à tout point de vue : toujours le sourire (même quand on s’arrêtait toutes les 2 secondes pour faire des photos), toujours des petites explications intéressantes sur la culture, l’agriculture, les minorités ethniques etc… Tu peux d’ailleurs le contacter en direct à cette adresse mail [email protected], si tu veux être sûr de faire le trek avec lui (ce qu’on te conseille fortement !).

La fine équipe au complet

Au niveau du budget, on a été agréablement surpris de constater que nos trois jours de trek nous coûteraient, au final, moins cher que deux nuits d’hôtels. Soit entre 40 000 et 50 000 MMK par personne (entre. 25 et 30€). Le prix ne varie pas beaucoup d’une agence à l’autre. Par contre, il varie selon le nombre de personnes qui participent au trek.

Le prix inclut normalement : les deux nuits chez l’habitant, les repas, le bateau sur le lac Inlé pour rejoindre Nyaung Shwe à la fin du trek, l’envoi des bagages à ton hôtel à l’arrivée (à booker à l’avance donc) et bien sûr le guide, même si un petit tip est toujours le bienvenue à la fin. A priori, les guides gagnent seulement 1 500MMK à la journée soit à peine 1€ 🙁

Petite liste de course du bon trekkeur

Ça paraîtra évident pour certains mais ça ne l’était pas forcément pour nous...


  • Un imperméable ou vêtement étanche (on n'est jamais à l’abri d’une petite douche improvisée)
  • Des vêtements chauds pour la nuit (il fait froid la nuit dans la montagne)
  • Une petite serviette pour la douche (attention c’est folklo)
  • Du papier toilette (indispensable)
  • Un chapeau/casquette (bah il fait chaud quoi)
  • Un anti-moustique (pas besoin de te dire pourquoi)
  • Une torche et/ou lampe frontale (très pratique quand tu marches dans la gadoue de nuit)
  • Des bouteilles d’eau (tu n’en trouveras pas tout le temps sur le chemin)

La vue sur les montagnes ça se mérite !

Jour 1


On démarre ce premier jour à 8h du matin. Soit avec une heure de retard, car notre laundry n’était pas prête (tout le monde s’en fout mais après tu vas dire qu’on est flemmard). Mais du coup, on ne croise absolument personne de la matinée (voire de la journée). Première grosse marche directement depuis la ville de Kalaw. Première grosse montée également pour rejoindre le “viewpoint”, le premier arrêt avec une vue magnifique sur les vallées et les montagnes alentours.

Et la. Surprise. On est absolument tout seul sur place. Alors qu’on nous avait parlé de 200 personnes qui se marchent les uns sur les autres. On profite donc de la vue avec un café et un repas basique et on repart sur les sentiers longeant la montagne.

Alors cette vue. Pas degueu, non ?

On passe dans des petits villages sans trop s’arrêter, car la pluie n’est jamais très loin. Et petit à petit on redescend dans la vallée, pour rejoindre le chemin de fer qui relie notamment Inle à Yangon. En passant sur la voie, on a du mal à croire que des trains passent bien par ici tellement les rails sont noyés sous la végétation.

Oui des trains passent tous les jours ici...
La gare de Myin Daik

Après la gare de Myin Daik, on reprend la route sur les sentiers. En chemin, Zawmyo nous arrête pour nous montrer un événement très populaire dans les campagnes : le lancé de fusée… oui oui. Tout le monde peut participer en fabriquant sa propre fusée. L’objectif est de viser le plus précisément une cible de l’autre côté de la vallée (voir la photo ci-dessous). Si tu vois des petites cibles carré, tu sauras à quoi ça sert.

On peut voir sur la gauche les traces de fumée de la fusée.

On finit la journée chez la grand mère de Zawmyo, qui nous accueille vraiment comme des rois (on a jamais aussi bien mangé depuis en Birmanie). Les conditions sont un peu spartiates, mais on est tellement fatigués, et on a tellement mangé, qu’on ne pas fait long feu.

"Petit" repas pour 4 personnes
Oui c'est aussi flashy en vrai !

Des rizières, du piment et de la boue.

Jour 2


Le deuxième jour est complètement différent. On a le droit à une vue incroyable depuis la terrasse en sirotant notre café. Dès le départ, les paysages sont magnifiques avec des collines verdoyantes et des rizières. A part une grosse montée, tôt le matin, tout le trajet est quasiment plat (ce qui fait bien plaisir à Mélanie qui a mal à la jambe depuis la veille). On en prend vraiment plein les yeux avec des collines à perte de vue sur fond de rizières, et plantations de piments.

Petit vue au réveil avec son café pendant le trek à Kalaw
Petit vue au réveil avec son café pendant le trek à Kalaw

Au passage, on en prend encore plein les yeux avec des collines à perte de vue. Difficile de lâcher son appareil photo. On mitraille dans tous les sens. Heureusement que Zawmyo nous rappelle à l’ordre régulièrement sur le timing, sinon on aurait fini la journée en ayant fait à peine un kilomètre…

Bim ! 2eme vue qui envoie du lourd

Tout se passe bien jusqu’à la fin de journée, où Zawmyo nous signale qu’on doit faire vite à cause de la pluie. On doit traverser une rivière qui devient infranchissable s’il pleut trop. Ce qu’il ne nous précise pas, c’est l’état de la route pour arriver jusqu’à cette rivière.

LA joie
LA tristesse

C’est carrément le bain de boue. On y aura tous laisser au moins une fois une chaussure. On prend ça avec le sourire, mais au final on mettra deux heures pour faire 300m. Ce qui nous fait arriver de nuit, toujours en évitant les trous dans la boue, à la lampe torche… On arrive enfin à notre second foyer, ou on sera aussi bien accueilli et aussi vite couché que la veille.

Les Banians

Tu verras énormément de Banians sur la route, qui sont des arbres sacrés en Birmanie. Ils sont également utilisés par les guérisseurs et les astrologues pour soigner les malades.

Une coutume locale veut qu’une personne malade se coupe une mèche de cheveux et la pose sur un bambou, qui viendra soutenir les branches de l’arbre. Attention aussi à ne pas faire pipi sur l’arbre, apparemment ça porte malheur.

La descente en douceur jusqu’au lac Inlé

Jour 3


Le dernier jour est beaucoup plus calme. Il y a environ 12 kilomètres à faire en seulement 4 heures (env. 4km/h). Tout le chemin est plutôt tranquille et encore très différent des deux autres jours, avec des paysages plus arides, de roches et de terre argileuse. En chemin, tu devras régler les frais d’entrée sur la zone du lac Inlé de 10$ par personne (13 500 MMK). Ils ne sont, a priori, jamais inclus dans le package du trek.

Dernière étape avant l'arrivée au lac Inlé

En début d’après midi, on dit au revoir à regret à Zawmyo et on prend un bateau qui nous ramène à la ville principale du lac : Nyaung Shwe. Le trajet dure environ 1h, mais si tu as encore la force (ce n’était clairement pas notre cas), tu pourras demander au driver de te faire visiter quelques spots du lac.

On change d'ambiance à l'approche du lac Inlé

Alors ce trek, on en a pensé quoi ?


Bon je pense que tu ne seras pas surpris si on te dit qu’on a vraiment adoré ces trois jours de marche. Avec notre trip en vélo au Shimanami Kaido et notre virée à la recherche des plus belles chutes d’eau à Bali, ça fait vraiment partie de notre top 3 des souvenirs qui nous ont le plus marqués en Asie.

Petite photo souvenir !

On a également ressenti que c’était une chance de faire ce trek maintenant. Tout est encore très préservé (ça se ressent sur les routes pleine de boues). En particulier, si on compare avec Bagan, par exemple, où on commence à ressentir fortement le tourisme de masse.

En tout cas, on n’a quasiment pas croisé un seul touriste pendant les 3 jours. Et ça, ça ne durera sûrement pas éternellement. D’ici 10 ans, ce sera sûrement devenu un incontournable à voir en Birmanie. Alors n’hésite pas si tu passes par ici, ça demande un petit effort mais ça vaut vraiment le coup !

Quel budget pour le trek de 3 jours depuis Kalaw ?


  • Le bus depuis Bagan pour Kalaw (11 000 MMK / env. 8€)
  • Une nuit au Parami hotel (29 700 MMK / env. 18€)
  • Le package de trek chez Uncle Sam (45 000 MMK / env. 28€)
  • Les frais d’entrée au lac Inlé (13 500 MMK / env. 17€)
  • Un rain coat rose fluo (1 000 MMK / env. 0.75€)
  • 3 bouteilles d’eau par jour (4 500 MMK / env. 3€)
  • SOIT UN TOTAL DE :  104 700 MMK (env. 65€) par pers. Nb : On a donné 7 500 MMK à Zawmyo par personne, mais ça c’est à toi de voir.

Tu as aimé ?

Aide nous en mettant un vote ou un petit like !

0/50 ratings

Fais tourner !

Partage cet article sur Pinterest et Facebook