Visiter les temples d’Angkor est une sorte de passage obligé pendant un voyage en Asie. C’est pour cela qu’il s’agit d’un des sites les plus touristiques du continent. Mais n’hésite surtout pas à y aller, tu manquerais vraiment quelque chose. Car, avec une centaine de temples à notre actif, on peut te dire qu’on a tout de même pris de belles claques visuelles en visitant ces incroyables monuments !

Dans cet article, on essaie de répondre à toutes les questions que tu pourrais te poser sur ta future visite des temples d’Angkor. Tu trouveras donc des propositions d’itinéraire, des conseils ainsi que toutes les infos pratiques pour organiser ton séjour. Allez c’est parti pour 3 jours à la découverte des temples d’Angkor !

Pourquoi faut-il pour visiter les temples d’Angkor en 3 jours ?


Petite anecdote, on a été très surpris du temps d’attente pour acheter notre pass à 5h du mat (lever de soleil oblige) : 30 minutes pour un pass une journée et moins de 10 secondes un pass de 3 jours. On ne parle même de la queue du pass 7 jours qui reste désespérément vide.

La queue pour acheter un pass 1 jour pour Angkor à 5h du mat !
La queue pour acheter un pass 1 jour pour Angkor à 5h du mat !

Alors ok,  j’entends l’argument du prix des tickets qui se défend complètement. Mais budget mis à part, venir à Angkor un jour, pour faire seulement la petite ou la grande boucle, au pas de course, est le meilleur moyen de passer à coté de cette merveille de l’Asie. Car oui, en une journée il faudra faire des choix. Et, petit scoop pour toi, Angkor Wat et Bayon ne sont pas forcément les plus beaux temples d’Angkor.

Quels points anticiper à ton arrivée à Siem Reap ?


Si tu as déjà lu notre article dédié sur la ville de Siem Reap (sinon on t’invite à le faire avant de lire la suite), tu sais déjà que le point de départ pour les temples d’Angkor est à environ 10km des points principaux. Il faut prévoir environ 30 minutes minimum pour être sur place depuis la ville, selon ton mode de transport.

Quel moyen de transport choisir ?

Quatre solutions s’offrent à toi pour ta tournée des temples d’Angkor, à savoir :

Le tuk tuk : le moyen de transport le plus répandu. Tu en trouveras 10 à chaque coin de rue ! Les prix varieront selon le nombre de jours prévus mais surtout selon tes capacités de négociation. Pour info, tu peux compter en moyenne 15$ pour un tuk tuk à la journée. On a eu de bons échos de ces deux chauffeurs : Som Neang (guide anglophone / tél : 0969748118) & Chou Chim (guide francophone).

Le tour organisé : le plus cher. On en parle parce que ça existe mais on ne le recommande pas. Tu seras obligé de suivre toute la journée un flot de touristes, et le prix sera sûrement moins intéressant qu’un tuk tuk. 

Le vélo : le moins cher. Si tu pensais faire tout ton périple à pied, oublie ça ! Si tu veux faire des économies le vélo ne te coûtera qu’1-2$ par jour pour un vélo basique, et 5-6$ pour un bon VTT. C'est donc une bonne option si tu as un petit budget. Mais attention aux coups de chaleur. 

Le scooter : le plus rentable. Contrairement aux idées reçus, il est tout à fait possible de circuler dans la zone archéologique en scooter. Ça nous a paru la meilleure option pour être libre, éviter facilement les touristes et ne pas rentrer à l'hôtel complètement rincé. Par contre, tu trouveras toutes sortes de prix allant de 8 à 20$ la journée… On te conseille l’agence Bayon motorbike rental (pense à réserver un jour à l’avance) ou à Green cycle (si tu veux du cheap et pas cher). 

Où acheter ton pass pour le site ?

Pour acheter ton billet, ça se passe à Angkor Wat Ticket Office. Il vaut mieux y aller la veille au soir, si tu veux gagner du temps pour faire le lever de soleil le lendemain. Tu auras également la possibilité de profiter d’un premier coucher de soleil « gratuit” sur Angkor wat. Par contre, l’office n’est pas à coté du centre, le transport est à prévoir. Le mieux est encore de louer un scooter la veille pour éviter les frais aller/retour en scooter. Les prix ont changés depuis le 01 février 2017 :  1 jour = 37$ / 3 jours = 62$ / 7 jours = 72$.

Comment préparer ton itinéraire dans les temples d’Angkor ?

Etant donné la grandeur du site, on pense quand même que ça mérite un minimum d’organisation surtout si tu pars tout seul en vélo ou en scooter. En tuk-tuk, tu pourras toujours te laisser guider par ton chauffeur. Si tu veux te faire une idée plus précise de notre parcours tu peux regarder en dessous (c’est sûrement pour ça que tu es ici d’ailleurs).

Les temples à visiter à Angkor en 3 jours


Si tu choisis de passer trois jours sur place, on te conseille de commencer en évitant la foule dans les petits temples. Ignore volontairement les temples les plus importants comme Angkor Wat et Bayon.

 JOUR 1 

Terrasse de Srah Sran

Milieu 10e - fin 12e siècle. Bouddhiste. Temps de visite : 1h.

Le spot parfait pour commencer en douceur avec un beau lever de soleil. On était environ une dizaine seulement sur place, donc très peu comparé aux centaines de personnes à Angkor Wat. Vraiment sympa pour prendre de belles photos sur le lac. Egalement, un bon point de départ pour les temples de la grande boucle.
Un lever de soleil au bassin de Srah Srang
Un lever de soleil au bassin de Srah Srang

Ta Phrom

Fin 12e - début 13e siècle. Bouddhiste. Temps de visite : 1h30.

Si le gigantesque arbre au centre du temple te dit quelque chose, c’est que tu l’a sûrement vu dans le film Tomb Raider avec Angelina Jolie. Pour l’anecdote, la production a dû verser à l’époque 10 000€/jour de tournage. Idéalement, il faut y aller avant 7h30 si tu veux avoir une photo du fameux arbre sans une nuée de touristes en mode selfie. On y était vers 8h et l’endroit était déjà pas mal rempli. Pas sûr qu’il y ait vraiment de meilleur timing, à part peut être en fin de journée.

Les fameux arbres du film Tomb Raider à Ta Phrom
Les fameux arbres du film Tomb Raider à Ta Phrom

Pre Rup

Fin du 10e siècle. Hindouiste. Temps de visite : 30 min.

Selon une légende locale, le temple aurait eu des pouvoirs rajeunissants. Un vieux roi aurait passé 3 mois dans ce temple, et aurait réapparu rajeuni. La vue d’en haut est plutôt sympa et te donnera un aperçu de la grandeur de la zone archéologique, rappelant un peu l’ambiance de Bagan en Birmanie. Le temple ouvre à 5h30 donc il est possible de voir le lever de soleil à cet endroit comme alternative à Srah Srang.

Vue sur la jungle depuis Pre Rup temple
Vue sur la jungle depuis Pre Rup temple

Ta Som

Fin 12e - début 13e siècle. Bouddhiste. Temps de visite : 30 min.

Une version miniature de Ta Prohm. Beaucoup de sculptures sont en bon état et très détaillées. Le traverser est en soit une balade vraiment jolie et l’endroit est plutôt calme. Au fond du temple, tu trouveras l’ancienne entrée est du temple, recouverte par un énorme figuier. THE spot pour les photos.

Les portes à quatres têtes de Ta Som
Les portes à quatres têtes de Ta Som
Selfie dans le temple de Ta Som
Selfie dans le temple de Ta Som

Neak Pean

Fin du 12e siècle. Bouddhiste. Temps de visite : 30 min.

Neak Pean a pris son appellation moderne, qui signifie «serpents enroulés», des nagas enchaînés qui ont encerclés le temple. Il s’agit de l’unique temple construit sur une île. Le temple est presque immergé pendant la saison des pluies. L’endroit n’a rien d’exceptionnel, si ce n’est pour la ballade sur le ponton en bois pour y arriver.

Le ponton menant à Neak Pean
Le ponton menant à Neak Pean

Banteay Prei & Prasat Prei

Fin du 12e - début 13e siècle. Bouddhiste. Temps de visite : 30 min.

Deux temples côte à côte, juste avant l’entrée est de Preah Khan. Le premier est vraiment intéressant car laissé à l’état brut avec deux grands arbres gigantesques au milieu. C’est surtout l’occasion de se retrouver complètement seul pour faire une petite pause avant d’apprécier mon coup de cœur du séjour : le Preah Khan.

Arbre gigantesque à Banteay Prei
Arbre gigantesque à Banteay Prei

Preah Khan

Fin 12e - début 13e siècle. Bouddhiste. Temps de visite : 1h30.

Preah Khan, qui signifie «épée sacrée», est un temple vraiment magnifique, avec des arbres immenses poussant à l’intérieur. À l’origine, il servait de monastère bouddhiste et d’école, attirant plus de 1000 moines. Ici la plupart des images de Bouddha ont été vandalisées lors de la résurgence hindoue ultérieure. Le lieu à également servi de campement aux Khmers Rouges et l’armée vietnamienne de 1973 à 1975. Essaie de venir entre 13 et 14h, si tu veux profiter de l’endroit au calme. Et d’arriver par la porte est qui est beaucoup plus intéressante.

Les couloirs immenses de Preah Khan temple
Les couloirs immenses de Preah Khan temple
Coup de coeur pour Preah Khan à Angkor
Coup de coeur pour Preah Khan à Angkor

A ce stade, je ne sais pas si tu auras la force d’enchainer sur un coucher de soleil, surtout si tu n’as pas fait de pause à midi. De toute façon, tu te rendras vite compte que les couchers de soleil, ce n’est pas forcement le point fort d’Angkor.  Pour notre part, on a préféré rentrer vers 16h pour une baignade dans la super piscine du Travellerhome Angkor

 JOUR 2

Au programme de ce deuxième jour, on attaque les hostilités. Après une première journée de rodage sur la grande boucle, tu peux attaquer plus sereinement la petite, avec les principaux temples autour d’Angkor Thom et Angkor Wat. On a préféré faire l’impasse sur le lever de soleil à Angkor pour éviter sa horde de touristes, mais si tu es motivé c’est le bon moment. Tu peux aussi garder ça pour le 3ème jour.

Banteay Thom

Fin 12e - début 13e siècle. Bouddhiste. Temps de visite : 30min

Peut-être le plus grand temple d’Angkor, non relié à une vraie route. Honnêtement, même le garde était surpris de nous voir arriver ici. Sache que Google maps ne sera pas ton ami sur ce coup là. Le SEUL chemin pour y arriver est via la grande route à l’ouest du temple depuis la porte ouest d’Angkor Thom. Mais tu seras grandement récompensé par un temple juste pour toi.

Escalade dans le temple de Banteay Thom
Escalade dans le temple de Banteay Thom

Bayon

Fin 12e - début 13e siècle. Bouddhiste. Temps de visite : 1h.

Les tours de Bayon, avec ses quatre visages sculptés, sont devenues l’une des figures les plus connues de l’architecture khmers. Ici, il faudra faire abstraction des hordes de touristes qui veulent faire un selfie devant les fameuses tours. On y était pourtant vers 14h, à l’heure où tout le monde part faire une pause déjeuner. En tout cas, la réputation du Bayon n’est clairement pas usurpée. On en prend plein les yeux.

Quelques unes des fameuses tours de Bayon
Quelques unes des fameuses tours de Bayon
Jouer à cache-cache avec les touristes à Bayon
Jouer à cache-cache avec les touristes à Bayon

Baphuon

Milieu 11e siècle. Hindouiste. Temps de visite : 1h.

Dans la foulée du Bayon, fais une petite marche vers le temple montagne Baphuon. La vue du haut du temple est vraiment chouette (après une montée sous une chaleur ardente). Ne manque pas le Bouddha couché, reconstitué dans les années 70, coté ouest.
L'allée menant au temple de Baphuon
L'allée menant au temple de Baphuon
Un petit aperçu de la montée à Baphuon
Un petit aperçu de la montée à Baphuon

Preah Palilay

Fin 12e - début 13e siècle. Bouddhiste. Temps de visite : 15 min.

Sur le chemin de ronde autour de Baphuon, continue vers le nord en direction du Preah Palilay. La tour centrale est en mauvais état mais l’endroit à beaucoup de charme. Très peu de touristes ici également. Les arbres qui ont poussé au sommet donnent à l’endroit une ambiance parfaite pour prendre quelques photos Instagram 😉
Les ruines du temples de Preah Palilay
Les ruines du temples de Preah Palilay

Ankgor Wat

Milieu 12e siècle. Hindouiste. Temps de visite : 2h.

Quoi de mieux que de finir la journée par le temple le plus connu de la zone archéologique d’Angkor : Angkor Wat. Le site est tout simplement immense. Il est entouré d’une fosse et d’un mur extérieur de 1300 mètres x 1500 mètres. Le temple lui-même fait 1 km carré. Sa pyramide à trois niveaux, couronnée par cinq tours en forme de lotus, s’élève à 65 mètres du sol. Si on ajoute près de 2000 sculptures Apsara décorées, on peut dire que c’est du très lourd. Mais le plus impressionnant, c’est surtout l’impact visuel en entrant dans l’enceinte et en s’approchant du temple le long de la passerelle. Si tu veux une super astuce pour faire des photos là-bas, jette un œil à la fin de l’article.

Vue d'Angkor Wat depuis le lac
Vue d'Angkor Wat depuis le lac

 JOUR 3 

Pour le dernier jour, on a choisi de faire les temples en périphérie. Si c’était à refaire, on ferait l’impasse sur les temples du “groupe de Roluos” qui ne sont pas forcément très intéressants (Preah ko et Bakong). Si tu es motivé, part plutôt vers Benmealah et/ou Koh ker, qui semblent être les deux plus beaux temples en dehors de la zone archéologique. Attention, ces deux temples sont assez loin des temples principaux et non inclus dans le pass des temples (5$ pour le premier et 10$ le second). Si tu as des feedbacks, on est preneurs.

En revanche, ne fais surtout pas l’impasse sur Banteay Srei, qui vaut vraiment le détour. Un vrai coup de cœur. Ce dernier jour peut aussi servir pour retourner à certains des temples que tu as loupé ou adoré. On est pas non plus à l’abri d’en avoir loupés quelques uns à voir absolument !

Preah Ko

Fin du 9e siècle. Hindouiste. Temps de visite : 15 min.

Situé à une quinzaine de kilomètres du centre, c’est le premier temple khmer construit dans la région en 879. Il fut utilisé par les Khmers Rouge pour entreposer des munitions et de la nourriture. Tu pourras aussi y voir des reproductions miniatures des principaux temples de la zone archéologique juste en face du temple.

Reproductions miniatures des temples d' Angkor
Reproductions miniatures des temples d' Angkor

Bakong

Fin du 9e siècle. Hindouiste. Temps de visite : 1h.

Il s’agit du premier temple-montagne khmer. Dans la religion hindouiste, cette structure représente le légendaire Mont Meru, demeure des dieux. Sans être extraordinaire, l’endroit est assez agréable et une petite pause détente au bord du lac de l’enceinte te fera te sentir seul au monde (dans le bon sens du terme).

Un peu de calme dans le jardin du temple de Bakong
Un peu de calme dans le jardin de Bakong

Prasat Klaeng

Milieu 12e siècle. Hindouiste. Temps de visite : 2h.

Un temple complètement perdu au milieu de nulle part. On y a fait une halte en chemin vers Banteay Srei. L’endroit est intéressant car il donne une bonne idée du travail qui a été fait sur les autres temples. Il est vraiment à l’état brut, soit un gros tas de pierres et des restes de stupas proches de l’effondrement. Mais cela donne un coté aventure assez sympathique à la visite.

Les ruines envahies par les arbres à Prasat Klaeng
Les ruines envahies par les arbres à Prasat Klaeng

Banteay Srei

Fin du 10e siècle. Hindouiste. Temps de visite : 2h.

L’appellation moderne est “Citadelle des femmes”. Cela est sûrement dû à la délicate beauté des sculptures, ou à la couleur rose/rouge des pierres utilisées pour la construction du temple. Le temple présente quelques-uns des plus beaux exemples d’art khmer classique. S’il y a bien un temple à faire en dehors de la zone archéologique, c’est celui-ci. Sans hésitation.

Sur le chemin du retour, tu peux t’arrêter à Banteay Samre également. Sinon tu peux aussi aller profiter d’une petite piscine au frais. Après ce marathon ça sera bien mérité.

Les magnifiques ornements du temple Banteay Srei
Les magnifiques ornements du temple Banteay Srei
Des couleurs incroyables à Banteay Srei
Pour conclure, l’itinéraire proposé ici correspond à nos recherches et notre expérience. On est peut-être passés à coté de quelques beaux sites. En tout cas, on a vraiment adoré ce parcours et c’est pour ça qu’on le partage aujourd’hui. Enfin, comme promis, tu trouveras ci-dessous une carte avec le détail de notre périple de trois jours, ainsi que la liste de tous les temples présentés dans cet article. 

Questions en vrac sur les temples d'Angkor


Les touristes à Bayon
Les touristes à Bayon

Alors, les temples d’Angkor sont-ils vraiment si touristiques ?

On ne va pas se mentir, Angkor est l’un des endroits les plus touristiques qu’on ait vu en Asie avec la Cité interdite de Pékin, le Secret lagoon d’El Nido ou encore le Pavillon d’or à Kyoto. Seulement, la grosse différence avec tous ces spots, c’est qu’ici il y a de l’espace. Avec un complexe de plus de 400 km², il y a de quoi jouer à cache cache avec les touristes. Et au final, ça fait même partie du jeu. C’est à celui qui trouvera le meilleur spot et le bon timing.

Très franchement, pendant nos trois jours sur place, le seul moment où on a vraiment ressenti la foule, c’est à Bayon. En cherchant un peu, on a pu profiter de certains temples quasiment seuls pendant parfois une heure ou plus, et pourtant on y était en pleine haute saison en janvier. Tout ça pour dire que si tu suis nos conseils, tout devrait bien se passer !

Instant zen au Travellerhome Angkor
Instant zen au Travellerhome Angkor

Comment gérer ton planning sans finir le séjour épuisé  ?

Si tu choisis le pass 3 jours, ce qu’on te recommande fortement, sache que ton pass sera valable 10 jours. Donc si tu as du temps, on te recommande d’alterner les visites un jour sur deux pour pouvoir en profiter pleinement.

En terme d’hébergement, tu auras deux options pendant ton séjour. Soit tu peux t’installer au plus près des temples. Dans ce cas, tu seras éloigné de tout (donc scooter à prévoir) mais tu seras 100% opérationnel pour visiter les temples. Soit tu t’installes dans la ville de Siem Reap, si tu veux un peu plus d’animation. On a fait un article dédié sur la ville de Siem Reap, avec des suggestions d’hôtels.

Super lever de soleil à Srah Srang
Super lever de soleil à Srah Srang

Où voir le meilleur lever / coucher de soleil à Angkor ?

Pour le lever de soleil, le bassin de Srah Srang est vraiment l’endroit parfait pour être au calme. Après si tu veux absolument avoir ta photo du lever de soleil sur Angkor Wat, privilégie plutôt le bassin à droite. Il est certes un peu moins joli, car sans lotus, mais au moins tu ne te feras pas marcher dessus.

Concernant les couchers de soleil, on a pas trouvé que le site s’y prêtait vraiment car les temples sont rarement très hauts et les arbres obstruent la plupart du temps la vue. Mais si tu veux quand même tenter ta chance, tu peux jeter un œil à au site angkorsunsets.com qui référence tous les meilleurs spots.

En scooter sur les routes d'Angkor
En scooter sur les routes d'Angkor

Des endroits à éviter à Angkor ?

Le coucher de soleil à Phnom Bakheng :  tout simplement inutile.  Ne perds pas ton temps à monter là haut. La vue ne donne même pas sur le temple d’Angkor Wat, et il faut faire la queue sans avoir la garantie de pouvoir entrer dans le temple. Sans parler des passe-droits pour ceux qui payent une fortune pour monter à dos d’éléphants (activité à boycotter absolument !). Bref passe ton chemin…

Des moines au temple d'Angkor Wat
Des moines au temple d'Angkor Wat

Comment avoir une photo seul à Angkor Wat ?

Voici une astuce, testée et approuvée, made in Serial Travelers (super blog au passage). Si tu veux avoir ta photo seul depuis la promenade du temple, attends la fermeture du site à 17h30 et que tout le monde soit parti. Les gardes te laisseront prendre quelques photos avant de te dire gentiment qu’ils ont fini leur journée.

Vue sur la jungle depuis Pre Rup temple
Vue sur la jungle depuis Pre Rup temple

Comment s’habiller dans les temples ?

Ça peut paraître évident, mais les temples restent des lieux de cultes avant d’être des lieux touristiques. Comme dans la plupart des temples en Asie, une tenue correcte est exigée. Ceci est encore plus d’actualité depuis que certains touristes aient posé nus à Angkor Wat, il y a quelques années… Les autorités sont donc particulièrement vigilantes sur le sujet aujourd’hui.

Fais attention à bien avoir les épaules et genoux couverts. Ceci est valable pour les hommes et les femmes. On peut même te refuser l’achat du pass si tu ne respectes pas ces règles. La bonne nouvelle, c’est que tu n’auras pas à retirer tes chaussures à l’entrée comme en Birmanie par exemple.

Petite pause entre deux temples à Angkor
Petite pause entre deux temples à Angkor

Où faire une pause dans les visites ? 

Tu seras forcément amené à te poser la question « où faire une pose casse-croûte pendant tes visites ». Rassure toi, les Cambodgiens ont prévu le coup. Tu trouveras des petits stands à peu près partout dans le parc. Pas forcément de recommandations car ils se valent à peu près tous. Mais on a été agréablement surpris par la qualité (valable pour le Cambodge en général d’ailleurs).

Si par contre tu veux faire une vraie pause pour couper ta journée, on te conseille le MOAM Restaurant, une école de cuisine qui apprend aux enfants des villages voisins à cuisiner. Les plats sont très bons, à des prix corrects et le staff est adorable. Il y a aussi une guesthouse au même endroit si tu veux être au plus près des temples.

Un des arbres de Preah Khan

Info inutile mais fun :

Sur place, tu te demanderas sûrement comment ces arbres ont fait pour pousser à l’intérieur de tous ces temples. Et bien la réponse est plutôt fun : c’est à cause des fientes d’oiseaux (contenants les graines de ces arbres) lâchées au-dessus des temples, il y a très longtemps…Voilà, tu vas pouvoir briller en soirée !

Sauvegarde cet article pour plus tard sur Pinterest ou Facebook

Profites-en pour mettre un petit like sur notre page !