Un grand pays implique une grande curiosité ! Et étant donné que l’un de nous deux est d’origine chinoise (on vous laisse deviner lequel), on avait d’autant plus de raisons de visiter ce beau pays. Un retour aux sources donc ? Le voyage nous le dira. Et puis bon, qui n’a pas envie de découvrir le pays qui a inventé les pâtes, le cerf-volant ou encore le papier toilette ? Plus sérieusement, une civilisation vieille de 4000 ans a de quoi donner envie ! Vous recherchez de l’Histoire, de grands monuments, ou bien des paysages incroyables ? Tout y est ! Et il ne nous en a pas fallu plus pour nous décider à partir à l’aventure ! Car oui, parcourir la Chine n’est pas de tout repos, sachez-le ! Mais cela en vaut très largement le coup, et de toute façon on est là pour vous guider !

Informations pratiques


Visa, transports, hébergements et budget. Tout ce qu'il faut savoir pour préparer votre voyage.

Besoin d'un visa en Chine ?

Vous devez obtenir un visa avant votre voyage. Il sera valable pour une durée de 30 jours sur le territoire et vous coûtera 60€. Plus d’infos sur : le site du gouvernement et le site de l’ambassade de Chine.

Une fois obtenu, la validité de votre visa sera de 3 mois. Autrement dit, vous aurez 3 mois pour entrer sur le territoire chinois. Attention donc à ne pas prendre votre visa trop tôt !

Comment se déplacer en Chine ?

De prime abord, c’est sûrement le point le plus compliqué à gérer, car les Chinois ne parlent généralement pas bien anglais, voire pas du tout. Et sachez qu’ils ne feront que très rarement des efforts. Mais vous verrez qu’avec un minimum d’organisation, vous vous en sortirez très bien !

Les immenses distances qui vous attendent peuvent faire peur ! Mais la bonne nouvelle est que la Chine a développé, ces dernières années, un très bon réseau de trains à grande vitesse, aussi performant voire plus qu’en France et au Japon ! C’est donc le moyen de transport que nous avons privilégié. Et si comme nous, vous prenez vos billets au fur et à mesure du voyage, c’est l’idéal (et plus économique que l’avion). Le trajet Shanghai > Pékin par exemple, fait plus de 1200 km, mais “seulement” 7h de trajet en TGV, pour un budget de 60€/pers. (compter parfois le double pour un vol). Ici une carte complète du réseau ferré chinois.

Train

La réservation des billets peut être assez compliquée. On a testé ces 4 méthodes :


  1. Réserver via China DIY Travel. Tout se fait en ligne. Vous avez même la possibilité de payer via Paypal. Le service client est impeccable et en anglais. Vos interlocuteurs seront pro, réactifs et vous expliqueront comment vous rendre à votre gare et retirer vos tickets. Ils possèdent également une chaîne youtube où ils expliquent comment se débrouiller dans toutes les principales gares. Royal, me direz-vous ?! Le hic c'est qu'ils prennent 10$ de commission pour CHAQUE billet même s'il ne s'agit que d'un aller. C'est-à-dire que si vous avez un trajet avec une correspondance, vous devrez payer 20$... Voyez donc ce service comme une solution de secours, si vous ne voulez pas exploser votre budget transport.

  2. Chercher dans Google maps “Booking Office for train tickets + le nom de la ville”. Sur place, il faut juste prier pour que quelqu’un vous comprenne ! On a tenté une seule fois l’expérience car c’était assez laborieux jusqu’à ce qu’une personne anglophone arrive. Ce qui arrive très rarement.

  3. Demander à votre hôtel de réserver pour vous. Ca donne souvent lieu à des incompréhensions et/ou des erreurs de dates/horaires, sans compter la commission qui vous sera demandée. L’avantage c’est que vous aurez directement vos billets. Tout dépendra de votre hôtel, à vous de voir !

  4. Réserver via Ctrip. Le site est fait pour les étrangers ! Tout est très bien expliqué, vous recevrez un bon de réservation et on vous indiquera comment récupérer vos billets sur place. Les prix sont au réel, voire moins cher qu’en gare. Et petit bonus, ces prix bas sont également valables pour les vols internes. Donc en gros c’est LA solution pour vos transports en Chine.


Attention : si vous passez par un site en ligne pour réserver vos billets de train, vous devrez forcément retirer vos billets en guichet à la gare (pas de billet en ligne). Prévoyez une bonne heure d’avance, il y a souvent du monde et on ne se gênera pas pour vous doubler dans les queues. Le mieux étant de prendre vos tickets la veille !

Astuce : quand vous irez retirer vos billets en gare, n’oubliez pas l’incompréhension des Chinois face à l’anglais. Le plus pratique étant de montrer directement votre numéro de réservation sur votre portable. Pensez à faire un print écran de celui-ci si vous n’avez pas de data !

Métro

Vous le trouverez dans toutes les grandes villes. Le fonctionnement est simple : vous spécifiez votre stations de départ et d’arrivée, et le tarif est calculé en fonction. Le réseau est assez étendu mais les stations sont assez espacées. Il sera donc parfois plus rapide de vous déplacer à pied. Petite précision, les entrées sont très sécurisées, ne vous étonnez donc pas de devoir passer vos sacs aux rayons X dans toutes les stations.

Bus

Le bus peut également être une alternative intéressante. C’est une solution qui vous prendra énormément de temps (encore une fois, les distances sont longues) mais peu de budget. Vous aurez, par contre, beaucoup plus de mal à trouver des infos à ce sujet. Le plus simple étant de passer directement par votre hôtel moyennant évidemment, une commission.

Taxi

Vous avez peut être entendu parler de légendes urbaines où bon nombre de chauffeurs refusent automatiquement votre course, peu importe votre destination. Et bien c’est vrai, et c’est même assez courant. Sachez que ce n’est pas parce qu’ils n’aiment pas votre jolie petite tête, c’est juste qu’ils ne parlent pas anglais et qu’ils n’ont pas envie de faire l’effort de vous comprendre ! Nous concernant, on n’en a jamais pris car on a toujours réussi à se débrouiller sans. Il faut savoir que c’est assez onéreux et qu’il y a beaucoup d’arnaques (demandez toujours à mettre le compteur en marche, et même avec on ne vous garantie rien !).

Pour nous, l’expérience n’a pas été très agréable : après avoir pris la carte de notre hôtel, le taximan a démarré sans nous adresser un mot, et sans mettre le compteur. On lui a demandé de l’activer mais il n’a pas daigné nous répondre. Il a même mis sa main entre nous et son visage lorsqu’on a essayé d’insister ! On est donc sorti aux feux suivants sans payer les 2 min de route. Merci mec !

Astuce : si vous voulez tout de même utiliser ce moyen de transport, demandez à ce qu’on vous écrive en chinois l’adresse de votre destination (hôtel par exemple).

Vélo

Un moyen également peu coûteux. Vous pourrez facilement louer des vélos via les applis Mobike et Ofo. Le système est assez simple : vous devez télécharger l’appli et scanner le QR code inscrit sur le vélo (il vous faudra donc Internet sur votre téléphone et un numéro chinois). Et c'est parti mon kiki ! Ce qui est sympa, c'est qu'il n’y a pas de borne de stationnement, vous pourrez donc trouver des vélos un peu partout en ville, et les déposer où vous le souhaitez !

Comment se loger en Chine ?

On n’a pas rencontré de difficulté particulière pour la réservation de nos hôtels. On a beaucoup utilisé booking.com, car tous les hôteliers référencés sur ce site parlent un minimum anglais. Ce qui n’est pas forcément le cas pour les logements sur Airbnb, qu’on ne vous recommandera pas pour ce pays du coup ! Petit plus, il y a souvent une traduction en chinois de l’adresse de votre hôtel dans votre confirmation de réservation !

AttentionGoogle étant bloqué en Chine, les adresses sur Google map et Booking sont souvent erronées. Donc faites attention si vous ne voulez pas vous retrouver à 23h perdu au beau milieu d'un chantier abandonné, encerclés par une horde de chiens errants [true story, sauf pour les chiens].

Astuce : privilégiez donc l’appli Plan d’Apple plus fiable dans ce pays. Vous avez également Baidu, l'équivalent chinois de notre Google (il faut comprendre le chinois par contre). Et bien sûr, utilisez toujours maps.me dans vos voyages pour avoir les cartes en local, souvent plus précises que celles de Google map.

Quel budget en Chine ?

Ici c’est plutôt la bonne surprise, cool non ?! Il faut savoir qu’à la base on souhaitait passer par une agence, car tout le monde nous rabattait que c’était compliqué de voyager seuls, que c’était dangereux, que les Chinois étaient méchants etc. Mais quand on a vu le prix que ça coûtait, on a vite oublié l’idée. Même avec l’agence la moins chère du monde, vous pourrez facilement diviser le budget par deux ! Du coup, on s’est lancé seuls et on a pas du tout regretté notre choix !

On avait prévu un budget de 1750€/pers. pour un total de 23 jours soit 76€/pers/jour (vol d’arrivée non inclus). Budget respecté puisqu’on a fini 1466€/pers. Pour info, le prix le plus bas que nous avions trouvé en agence était de 4000€/pers, en incluant juste les transports et les hôtels…

A noter que le poste tourisme était beaucoup plus élevé que nos estimations (10€/jour/pers.). En comparaison, un repas dans le boui boui du coin te coûtant 2€, ça fait quand même une sacré différence ! C’est donc un coût à ne pas négliger ! En revanche, les hébergements étaient beaucoup moins chers que ce qu’on avait prévu.

Pour vous faire une idée plus concrète de la répartition des coûts, vous pouvez aller faire un tour sur la fiche pays du site planificateur.

Ci-dessous quelques exemples de dépenses :
Valeur du CN¥ (Yuan) courant mai 2017 : 1€ = env. 7,55 CN¥

Notre itinéraire en Chine


Découvrez notre parcours d'un mois en détail.

On ne va pas vous cacher que Shanghai n’a pas été un coup de coeur pour nous, loin de là ! Est-ce dû à la transition Japon/Chine un peu violente, ou tout simplement que la ville ne nous a pas vraiment plu ?! Sûrement un peu des deux.

Y aller : vol Osaka > Shanghai (4h).
A voir : Bund, quartier francais, Nankin road, People square, jardin Yuyuan, Oriental pearl, Tianzifang, Jing’an Temple, Xintiandi.
Hébergement : Shanghai Old West Gate Hostel / 200 CN¥ (env. 25€). Type : chambre double avec douche / Situation : très excentré / Propreté : très sale / Échanges : personnel désagréable / Remarque : honnêtement, on a mis l’hotel dans la liste pour que vous n’y alliez pas !

Un de nos meilleurs souvenir en Chine ! Le mont Huangshan a été un challenge assez épique (5 jours de courbatures intenses ont suivies cette ascension). Le village de Tunxi a également beaucoup de charme, et les villages historiques aux alentours vous plongeront dans la Chine d’autant. On vous prépare bientôt un article sur le sujet.

A priori vous arrivez en train, mais faites attention car selon le type de train que vous prendrez, vous n’arriverez pas à la même gare ! Si vous arrivez en train rapide vous arriverez à la Huangshanbei North Railway Station, alors qu’en train normal, vous arriverez à la Huangshan Railway Station. Un petit détail qui a son importance, pensez donc bien à vérifier vos billets ! Ensuite pour rejoindre la ville, vous devrez prendre des bus situés à la sortie des gares. Par contre, sachez qu’il vous faudra courir et jouer des coudes pour avoir une place !

Y aller : train Shanghai > Huangshan (4h).
A voir : On t’invite à aller voir nos articles sur Tunxi et ses villages historiques et notre expérience au mont Huangshan

Hébergement : Huangshan bed and breakfast / 220 CN¥ (env. 27€). Type : chambre double avec douche / Situation : légèrement excentré mais accessible en bus / Propreté : propre / Échanges : au top ! / Bonus : Steven et sa famille sont des super hôtes ! Ils feront tout pour vous faire passer un super séjour ! Steven parle très bien l’anglais, le japonais et même un peu de français. C’est quelqu’un de très cultivé, et il en connaît un rayon sur les médecines traditionnelles chinoises ! Si vous êtes sages, il vous fera peut-être un petit diagnostique ! Foncez !

On ne peut visiter la Chine sans faire connaissance avec sa fameuse pollution et ses incontournables arnaques à touristes. Bon, on exagère un peu ! Mais il est clair qu’un petit temps d’adaptation est nécessaire pour vos voies respiratoires, et une certaine méfiance est à avoir dans certaines situations. On vous prépare bientôt un article sur le sujet. Après tout ça, vous aurez très vite envie de vous perdre dans les “hutong”, ses petits quartiers qui ont su garder un côté authentique, très loin de l’image moderne qu’on peut avoir de la Chine. Si on ajoute à cela un passage par la Grande Muraille, le Palais d’été et la Cité interdite vous serez forcément conquis !

Y aller : train Huangshan > Pékin (6h).
A voir : cité interdite, place tian an men, temple du ciel, grande muraille à mutianyu, palais d’eté
Hébergement : M youth space / 220 CN¥ (env. 27€). Type : dortoir / Situation : central pour visiter pas mal de spots à pied / Propreté : très propre / Échanges : au top ! / Bonus : le couple de propriétaires travaillent sur place dans une agence de communication, l’ambiance est donc plutôt jeune et branchée (on dit encore ça en 2017 🙂 ?). Ils sont très sympas et disponibles pour toutes demandes ! Ils nous ont même emmené à la gare pour nous aider à réserver nos billets de train (toujours cette belle barrière de la langue), tout le monde ne fait pas ça !

En chemin pour Xi’an nous avons fait un stop à Datong. Pour faire court la ville n’est pas très intéressante. Il s’agit d’un chantier géant où toute la vieille ville est complètement fake. En revanche, il y a de nombreux sites historiques très intéressants aux alentours.

Concernant Xi’an, rien à voir avec Pékin ou Shanghai, l’atmosphère est beaucoup plus agréable. On retrouve un esprit de ville de province avec ses quartiers traditionnels, son artisanat et sa cuisine locale. On a vraiment apprécié ses quelques jours sur place.

Datong : 2 jours

Y aller : train Pekin > Datong (6h). À Datong, les principaux sites touristiques sont accessibles en bus. Sinon un chauffeur à la journée peut vous simplifier les trajets et ne coûte pas trop cher. Vous pourrez vous renseigner auprès de votre hôtel.
A voir : Grottes de Yunyang, Monastère suspendu de Xuan Kong.
Hébergement : Green island youth hostel / 160 CN¥ (env. 20€). Type : chambre double avec douche / Situation : à 2 min à pied de la gare / Propreté : propre / Échanges : bon / Remarque : Attention l’entrée n’est pas évidente à trouver mais le staff vous donnera les infos pour vous orienter.

Xi’an : 5 jours

Y aller : train de nuit Datong > Xi’an (6h).
A voir : terracota warrior, grande pagode de l’oie sauvage, remparts de Xi’an, quartier musulman, grande mosquée,
Hébergement : Xian See Tang / 250 CN¥ (env. 33€). Type : chambre double avec douche / Situation : bien situé dans un quartier piéton proche des remparts / Propreté : propre / Échanges : bon / Bonus : restaurants en rooftop pour vos repas, animation certains soirs.

Deux spots qu’on voulait absolument faire dans notre itinéraire en Chine : Zhangjiajie et Fenghuang ! Il suffit de regarder quelques photos pour tomber sous le charme. On a tout de même été assez surpris par le monde présent sur les deux sites , étant donné qu’il est assez compliqué de s’y rendre. On a jamais vu une aussi grande concentration de touristes chinois ! Zhangjiajie vaut clairement le détour surtout si vous avez aimé le film Avatar ! Par contre, on a été super méga giga déçu par Fenghuang, une vieille ville construite au bord de la rivière Tuo avec de charmantes maisons sur pilotis. Ca, c’était pour la présentation officielle, en réalité les boutiques et les boîtes de nuit ont tout envahis !

On vous prépare bientôt un article sur le sujet.

Zhangjiajie : 5 jours

Y aller : vol Xi’an > Zhangjiajie (1h30) + 2 bus (2h).
A voir : parc forestier national de zhangjiajie, montagne tianmen.
Hébergement : Zhangjiajie 1982 Chujian / 168 CN¥ (env. 21€). Type : chambre double avec douche / Situation : à 200m de l’entrée du parc Wulingyuan (porte sud est) / Propreté : propre / Échanges : bon.

Fenghuang : 5 jours

Y aller : bus Zhangjiajie > Fenghuang (6h).
A voir : balade dans la ville.
Hébergement : Corner Time inn / 80 CN¥ (env. 10€). Type : chambre double avec douche / Situation : bien situé à 100m de la rivière / Propreté : propre / Échanges : bon / Remarque : 20 CN¥ (env. 3€) de charge pour la clim.

Bilan du voyage


C'est quoi le fin mot de l'histoire ?

Notre première impression n’a malheureusement pas été tip top, en particulier pour Julien qui faisait son deuil du Japon. De mon côté, j’étais un peu plus préparée à ce qui nous attendait, des années de réunions familiales aidant ! Ca a tout de même été un sacré choc des cultures. Un sentiment amplifié par notre précédente destination qui était un peu aux antipodes de celle-ci. C’est donc tout droit sortis du royaume des Bisounours, que nous avons atterri dans la jungle urbaine de Shanghai !

Sachez qu’il faut un minimum de préparation mentale lorsqu’on va en Chine ! Quand on arrive, la pollution vous monte au nez, vous pique les yeux, ça crie de partout, ça crache par terre, ça se bouscule, c’est l’effervescence même ! Et vous apprendrez à connaître la population chinoise, malheureusement par un de ses mauvais traits de caractère : l’impolitesse ! Une impolitesse qui fera passer les Parisiens pour des petits joueurs ! On pourrait dire que c’est une sorte de rapport de force, c’est à celui qui saura s’imposer ! Mais sachez qu’ils sont aussi comme ça entre eux, donc ne le prenez pas pour vous. Et si vous vous comportez comme ils le font, ils ne le prendront pas mal non plus. C’est une autre culture, il faut l’accepter et s’adapter !

Je sais, on est très négatif mais en fait on a adoré ce pays ! Car ce côté brute des Chinois, c’est ce qui fera toute l’authenticité des rapports que vous aurez avec eux. Le moins que l’on puisse dire, c’est que vous saurez à quoi vous attendre ! Ils ont une façon d’être qui peut parfois choquer certes, mais c’est tout ce naturel qui en fait une société décomplexée ! Et ça fait du bien de voir ça, c’est parfois même assez amusant. Par exemple, vous aurez souvent l’occasion de voir le soir des groupes de femmes danser dans la rue. Tai Chi ou simple chorégraphies, novices ou habitués, jeunes ou moins jeunes, peu importe le résultat. Elles seront toujours là pour faire ce qu’elles aiment.   

En tout cas, on vous conseille de ne pas trop vous attardez dans les grandes villes car le plus impressionnant se situe bien loin de toute cette agitation. Mais ne pensez pas que cela sera de tout repos ! Monter le mont Huangshan vous fatiguera autant que l’armée de terre cuite vous fascinera. Et la Grande Muraille (pour ne citer qu’eux) vous épuisera autant que la Cité interdite vous étonnera !

Comme le disait si bien notre cher Alfred H. “La vie, ce n’est pas seulement respirer. C’est aussi avoir le souffle coupé”. Et vous verrez que là bas, cette expression prendra tout son sens.

Conseils en vrac


On partage notre grande sagesse avec vous !

Comme vous le savez, la Chine est communiste. Et l’une des conséquences majeures c’est la censure ! Autrement dit, vous pourrez dire au revoir à Google map, Facebook, Youtube and co SAUF si vous vous équipez de la magnifique invention qu’est le VPN. Nous avons utilisé Express VPN qui marche à la perfection.

Rares sont les Chinois qui parlent anglais. Même dans les lieux touristiques, gares etc. Dans les cas d’urgence, on a acheté un petit livre de voyage avec les visuels les plus utiles : Gpalemo

Préparez-vous aux crachats intempestifs des Chinois(es) car c’est loin d’être une légende. Mais sachez que le pire est tout le processus de raclage de gorge précédent l’acte. Sinon se moucher en public c’est très mal vu car considéré comme sale !

Les toilettes publiques demandent une certaine préparation mentale. Vous en trouverez presque à tous les coins de rues (car toutes les maisons n’en sont pas équipées). C’est très pratique ! Par contre, il s’agit le plus souvent de toilettes turques, et tant mieux car la propreté est rarement au rdv. Il n’y a pas de papier toilette donc ne sortez jamais sans vos mouchoirs. Et ne vous étonnez non plus de ne pas voir… de portes ! C’est normal et les Chinois s’en sont accoutumés depuis longtemps. Votre voisin peut donc vous faire coucou pendant sa petite affaire, une clope à la bouche et téléphone à l’oreille !

Préparez-vous à la pollution (oui on aborde un peu tous les sujets ici) ! La Chine est, comme vous le savez, le pays le plus pollué au monde et ça se sent / se ressent ! Nous avons subi une « tempête de sable » à Pékin, des masques en tissu ont donc été de mises (vous pourrez en trouver dans tous les convenient stores sur place), ainsi que des gouttes pour hydrater nos pauvres petits yeux. Et pour ceux qui ont la peau sensible, un coup de brumisateur d’eau (surtout sur le visage) sera obligatoire après chaque douche car oui, l’eau en Chine est également très polluée !!!

Pensez à avoir toujours sur vous la carte de visite de l'hôtel où vous séjournez. Surtout si vous souhaitez prendre un taxi. Ils ne parlent quasiment jamais Anglais.

Téléchargez quelques applis de traductions qui pourront vous dépanner pour trouver des mots en chinois. L’appli google trad peut télécharger du Chinois simplifié en local mais ne vous attendez pas à des miracles. L’appli Pleco vous aidera aussi pour quelques expressions telles que “courbatures”. Quand vous avez besoin d’une crème à la pharmacie car vos jambes sont presques paralysées, après avoir grimpé le mont Huangshan, ça peut servir !