– Pourquoi tu veux aller au Japon ?
– Bah pour manger des nems, voir des pandas, la Grande Muraille…
– Fais un effort stp sinon on va pas y arriver !
– Non mais j’rigole, j’ai juste envie de jouer à Mario Kart sur une borne d’arcade à Akihabara !
– Non mais sérieux, on bosse sur le blog lààà !
– Bah d’accord ! Sinon est-ce que tu savais qu’on est vraiment tout nu dans les onsens ?
– Bon on passe aux infos pratiques !

Informations pratiques


Visa, transports, hébergements et budget. Tout ce qu'il faut savoir pour préparer votre voyage.

Besoin d'un visa au Japon ?

Il n’est pas nécessaire de prévoir de visa pour les ressortissants français. On vous en délivrera un gratuitement à l’entrée du territoire, et il sera valable pour une durée de 90 jours. Plus d’infos sur : le site du consulat.

Comment se déplacer au Japon ?

Autant vous prévenir tout de suite, tous les transports coûtent très chers au Japon ! Votre premier réflexe sera sûrement de vouloir prendre un Japan Rail pass national (ou JR pass pour les intimes) pour toute la durée de votre séjour. Ce qui est certes plus simple, mais pas forcément plus rentable ! Et au delà du prix, on a vu beaucoup de voyageurs se sentir obligés d’optimiser leur pass au maximum, en visitant deux à trois villes par jour. Un peu speed quand même !

Il faut savoir que le Japon possède un des réseaux de transports les plus complets au monde, alors autant en profiter ! Personnellement, on a mixé trains et bus pour les longues distances, en préférant un JR pass régional plutôt que national. Et concernant les déplacements en ville, on a utilisé le métro et surtout le vélo.

Train

Vous pouvez acheter les JR Pass en France, et les activer une fois sur place. Plus d’infos sur : Keikaku ou Vivre le Japon. N.B. : depuis avril 2017, il est possible de les acheter directement sur place dans les grandes gares. Ils coûtent légèrement plus chers mais si vous n’êtes pas sûrs de votre itinéraire, cela vous laissera plus de flexibilité.

Sachez qu'il existe également des équivalents du JR pass vendus uniquement à certaines période de l’année. Plus d’infos sur : Japan guide.

Et pour finir, voici la carte du réseau ferré ainsi que les horaires sur Hyperdia.

Métro

Dans le métro japonais, vous paierez votre ticket en fonction du nombre de stations parcourues, et vous devrez calculer vous-même le prix. Préférez la carte prépayée SUICA qui vous simplifiera la vie ! C’est la carte la plus répandue dans le pays, et elle est valable dans tous les transports en commun (vous économiserez 5% par rapport aux tickets à l’unité). Elle pourra également vous servir pour effectuer des paiements dans certains convenient stores. Plus d’infos sur : Kanpai.

Il existe aussi des pass illimités à la journée pour Tokyo, plus intéressants si vous ne restez seulement qu’un ou deux jours. Plus d’infos sur : Tokyo Subway Ticket ou Kanpai.

A noter que vous trouverez des métros uniquement dans les grandes villes, cliquez pour obtenir les plans : Tokyo, Osaka et Kyoto.

Bus

N’ayez pas peur de prendre le bus même sur des longues distances. Ils sont confortables, propres et toujours à l’heure !

Nous avons voyagé avec Willer Express, c'est une compagnie réputée avec un site de réservation en anglais. Plusieurs trajets sont possibles sur les grands axes japonais. Ils proposent également des pass pour 3 ou 5 jours avec trajets illimités. Plus d’infos sur : Voyage à deux.

Voiture

L'option de la voiture peut être intéressante bien que contraignante, car il vous faudra traduire en japonais votre permis international avant votre départ.

Plus d’infos sur : Gaijin Japan ou Vivre le Japon.

Site le plus connu pour la location : Tabirai.

Taxi

Le principal attrait du taxi au Japon est sa porte qui s'ouvrira comme par magie à votre approche. Au-delà de ça, les prix sont vraiment prohibitifs et la plupart des chauffeurs ne parlent pas bien anglais. Préférez donc Uber si vous avez un accès Internet ! Si ça vous intéresse, voici un lien de parrainage pour avoir une p’tite réduction.

Vélo

Dans les villes, l’option vélo a été pour nous la plus agréable ! Ça permet d’aller partout rapidement, et de laisser plus de place à l'imprévu. Il vous sera facile de vous procurer des vélos auprès de votre hôtel/guest house.

De nombreuses villes proposent également des vélos en libre service, renseignez-vous à l’office de tourisme de votre ville.

Comment se loger au Japon ?

Tout comme les transports, les hébergements coûtent chers ! Prévoyez les donc à l’avance, et faites attention à ces deux périodes onéreuses : entre fin avril et début mai, c’est la Golden week (vacances nationale d’une semaine). Et entre mars et avril, c’est l’Hanami (floraison des fleurs de cerisiers dont la durée varie d’une année à l’autre).

Dans tous les cas, rassurez-vous, vous trouverez toutes les gammes de prix : les manga cafés, pour tester une expérience atypique pas chère / les auberges de jeunesse en dortoir, pour les budgets économiques / les business hôtels, pour des chambres plus conforts mais à petits budgets / les ryokans, pour dormir dans un cadre traditionnel japonais à un coût beaucoup plus élevé.

Liens utiles pour trouver un hébergement (spécifique au Japon) : Travel rakuten ou Jalan.
Un petit guide des types d’hébergements : 12-hebergements-incontournables-ou-dormir-au-japon.

Quel budget au Japon ?

Sans surprise, pour voyager au Japon il vous faudra prévoir un budget assez conséquent. Pour résumer, le coût de la vie est globalement le même qu’en France, donc très cher quand on à l’habitude de voyager en Asie.

On avait prévu un budget de 2800€/pers. pour un total de 30 jours, soit 93€/pers./jour (vol de Paris non inclus). Budget dépassé puisqu’on a fini 3019€/pers. (c’est ça de partir avec des potes et de faire la fête !).

Pour vous faire une idée plus concrète de la répartition des coûts, vous pouvez aller faire un tour sur la fiche pays du site planificateur.

Ci-dessous quelques exemples de dépenses :
Valeur du ¥ (Yen Japonais) courant avril 2017 : 1€ = env. 117¥

Notre itinéraire au Japon


Découvrez notre parcours d'un mois en détail.

On a commencé notre tour d’Asie par Tokyo, la classe non ? Autant vous dire que ça nous a tout de suite mis dans le bain ! Quand on atterrit dans cette ville, c’est la folie, on est émerveillé, on ne sait pas où regarder, un véritable dépaysement en somme ! Une semaine passée là bas n’a clairement pas été suffisant car la ville est gigantesque. Mais on a quand même eu le temps de faire de belles visites ! On vous prépare bientôt un article sur le sujet.

Y aller : l’aéroport de Tokyo (Narita) est le point d’arrivée de tous les vols internationaux. Il est également possible d’arriver à Osaka, mais les vols sont généralement plus chers. De l’aéroport pour arriver à Tokyo, nous avons mis environ 1h avec le train Narita express pour 4 000 ¥/pers. soit 34€. Il dessert les gares de : Tokyo, Shinagawa, Shibuya, Shinjuku, ikebukuro, Yokoyama et Omiya. D’autres possibilités s’offrent à vous pour rallier Tokyo. Pour plus d’infos et les horaires : Japan rail pass.
A voir : les principaux quartiers à voir à Tokyo sont : Shibuya, Shinjuku, Akihabara, Ueno, Asakusa, Ginza et Meguro.
Hébergement : Central Shibuya Shinsen / 7 600 ¥ (env. 65€). Type : studio avec balcon, sdb et cuisine / Situation : à 10 min à pied de Shibuya / Propreté : très propre / Échanges : très bon / Bonus : wifi port able et carte SUICA inclus.

Notre deuxième étape au Japon a été un roadtrip de 5 jours au départ d’Osaka jusqu’à Hiroshima. L’idée était de profiter de notre JR pass pour nous balader tranquillement sur la ligne Kansai. On a donc eu l’occasion de voir l’un des plus beaux château du Japon à Himeji, et de découvrir la campagne japonaise aux alentours d’Okayama.

A noter qu’on a pris un JR pass régional de 5 jours permettant de relier Osaka à Hiroshima en utilisant tous types de trains (Shikansen, trains locaux etc.). Le pass est aussi valable en ville ou pour le ferry vers Miyajima.

Osaka : 1 nuit

Y aller : bus de nuit de Tokyo (9h).
A voir : bah on a rien pu voir, on est resté qu’une nuit !
Hébergement : Tomato guest house / 6 500 ¥ (env. 50€). Type : chambre double avec sdb et cuisine communes / Situation : éloigné du centre mais très proche des départs de la gare Shikansen / Propreté : très propre / Échanges : très bon / Bonus : le proprio très sympa parle un peu français.

Okayama : 2 jours

Y aller : train (1h) avec un arrêt au château d’Himeji (3h).
A voir : Kurashiki, Kibitsu Jinja, Kôraku-en.
Hébergement : Hôtel river side okayama / 6 400 ¥ (env. 48€). Type : chambre double avec sdb / Situation : proche de la gare / Propreté : propre / Échanges : bon / Bonus : un petit onsen au rez de chaussée (réservé aux hommes par contre).

Hiroshima : 3 jours

Y aller : train (40 min).
A voir : Shukkei-en, Hiroshima Castle, Atomic Bomb Dome, Hiroshima Peace Memorial, île de Miyajima.
Hébergement : Guest house carpe hiroshima koi / 4300 ¥ (env. 37€). Type : dortoir / Situation : idéal pour aller sur l’île de Miyajima / Propreté : pas propre / Échanges : pas terrible / Remarque : les lits sont très proches et sans rideaux, du coup c’est assez bruyant.

La troisième étape du voyage était très attendue ! On avait hâte de faire la fameuse traversée en vélo qui rejoint l’île de Shikoku (encore assez peu touristique) : le Shimanami Kaïdo.  C’était l’occasion pour nous de découvrir un Japon un peu plus rural, très loin de l’image moderne que l’on a du pays. On vous conseil fortement cet itinéraire qui est, selon nous, un must dans la visite de l’île ! On vous prépare bientôt un article sur le sujet.

Pour se déplacer dans l’île, il est possible de prendre un JR pass de plusieurs jours. Mais étant donné que notre unique grand trajet a été Matsuyama > Takamatsu, on a préféré le bus qui était bien moins cher ! Vous pourrez acheter vos tickets directement sur place : ici pour Matsuyama et là à Takamatsu pour le trajet inverse.

Onomichi : 1 jour

Y aller : train d’Hiroshima (30 min).
A voir : temple Senk?-ji.
Hébergement: Guest house Yadocurly / 5 600 ¥ (env. 42€). Type : dortoir avec sdb à l’extérieur / Situation : parfait pour organiser son parcours à vélo / Propreté : propre / Échanges : bon / Bonus : organise des repas pour la guest.

Ile d’Oshima : 1 jour

Y aller : vélo (1 jour).
A voir : la plus belle route du Japon !

Hébergement : Guest house Yadokari / 6 100 ¥ (env. 52€). Type : chambre double avec sdb commune / Situation : à mi-chemin sur le parcours Shimanami Kaïdo / Propreté : très propre / Échanges : très bon avec Rie et Akira, les propriétaires / Bonus : petite plage privée mais surtout la chambre One piece ! / Remarque : un couple exceptionnel, on a adoré notre séjour là-bas ! Foncez !

Matsuyama : 1 jour

Y aller : vélo (1 jour).
A voir : Dogo Onsen, Chateau de Matsuyama.
Hébergement : Business hotel Sun garden / 5 100¥ (env. 38€). Type : chambre “double” avec sdb / Situation : assez central dans la ville et facile d’accès depuis la gare en tramway / Propreté : propre / Échanges : bon / Bonus : vélo gratuit pendant toute la durée du séjour / Remarque : les lits doubles sont très petits.

Takamatsu : 5 jours

Y aller : bus (2h).
A voir : Yashima-ji, Risturin-koen, île de Naoshima, Kotohira, Kazurabashi.

Hébergement : Wakabaya guesthouse / 6 000 ¥ (env. 51€). Type : dortoir / Situation : un peu excentré mais location de vélos possible / Propreté : extrêmement propre / Échanges : très bon contact avec Takeshi et sa famille / Bonus : Takeshi, l'hôte parle très bien français, il vous conseillera également très bien pour vos visites / Remarque : super guest house, un des meilleurs dortoirs que nous ayons fait en Asie !

Dernière étape de notre voyage au Japon : Kyoto qui est un peu l’opposé de Tokyo par son aspect traditionnel. On y va principalement pour ses temples et ses parcs, qui sont très nombreux ! On peut vous dire qu’on a vraiment pas chômé pendant une semaine, le tout à vélo of course ! Par contre, c’est aussi une des destination les plus touristique du Japon (plus que Tokyo), en particulier au moment des cerisiers en fleur. Donc préparez vous aux bains de foules dans les temples si vous partez pendant cette période.

Y aller : Pour rejoindre Kyoto depuis Takamatsu, on a choisi le bus. On a acheté les billets directement à la station de bus mais vous pouvez également les réserver sur le site WillerEnsuite sur place, étant donné que des vélos étaient inclus dans notre appartement, nous n’avons pas eu besoin de pass. Sinon le principal mode de transport sera le bus et le tramway. Plus d’infos sur : Kanpai.
A voir : Decouvre l’excellent city guide de le polyèdre pour tout savoir sur la ville.
Hébergement : Downtown pied à terre / 7000 ¥ (env. 60€). Type : studio avec balcon, sdb et cuisine / Situation : idéalement situé dans le quartier de Gion / Propreté : très propre / Échanges : bon / Bonus : vélo inclus.

Bilan du voyage


C'est quoi le fin mot de l'histoire ?

Le Japon est un pays parfait quand on commence à voyager (et que le budget suit bien sûr). C’est en effet, une destination ultra safe où il est très facile de se déplacer. De toute façon, sachez que vous ne serez jamais perdu là-bas, car il y aura toujours un gentil Japonais pour vous guider malgré la barrière de la langue !

De plus, tout y est bien pensé et optimisé, quand on dit tout, ça passe aussi bien par l’agencement des minuscules appartements, que par la petite fente sur le dossier de votre siège, permettant de caler votre sac à main ! Vous verrez que tout ce bon sens et cette logique vous feront vite adorer le pays, mais c’est toute la gentillesse et l’amabilité des Japonais qui vous feront l’adopter.

Vous serez d’ailleurs frappé par le respect dont ils font preuve. C’est une éducation qui est belle à voir et à vivre, mais elle engendre également une certaine retenue de leur part. La franchise n’est pas leur fort, sachez lire entre les lignes ! Cette conformité à outrance pourra également vous donner l’impression de vous retrouver dans une fourmilière géante, où chaque petit soldat doit accomplir sa tâche. Peu importe les envies, le groupe est toujours plus important que l’individu !

C’est donc un autre monde qui vous attend. Un monde où la recherche de la perfection ne s’arrête jamais, vous la retrouverez dans la perfection de leurs jardins, leur délicieuse cuisine ou encore dans la propreté omniprésente.

Mais plus sérieusement, si vous voulez savoir ce que ça fait de conduire le kart de Mario à Tokyo, si vous désirez secrètement aller dans un bar à chouette ou si vous rêvez tout simplement de manger avec des robots, c’est votre prochaine destination ! Nous on a juste hâte d’y retourner !

Conseils en vrac


On partage notre grande sagesse avec vous !

Les Japonais sont très (trop) ponctuels. 2 minutes de retard, et ton bus pour Osaka part sans toi (même si tu as prévenu le chauffeur que tu allais juste chercher ton sac dans un locker et que ça ne te prendrait que... 2 min). L'heure c'est l'heure ! Tu te retrouves alors à la rue, car c’était bien sûr, le dernier bus de nuit. Youpi !

Une astuce pour le conseil n°1 : les love hôtels sont un bon plan de dernière minute car souvent pas entièrement remplis et financièrement abordables.

Les boules quies et le masque de nuit seront vos meilleurs amis, que ça soit en dortoirs ou en appartement. C'est très mal isolé au Japon !

Vous aurez la chance d'avoir des convenient stores (7-Eleven, Family mart etc.) à tous les coins de rue. Comme partout en Asie me direz-vous ! La grande différence se trouve dans la qualité et la fraîcheur de leurs sandwiches et autres plats ! Testez le sandwich au thon, the best !

Attention où vous garerez vos vélos, surtout à Kyoto.  Au risque de vous prendre une amende, ou de retrouver votre vélo par terre avec un vilain message écrit en japonais dessus… Cherchez les parkings (payants) ou des endroits avec beaucoup de vélo garés.