Quand on pense aux Philippines, on imagine bien évidemment un petit coin de paradis avec ses belles plages et ses cocotiers. Allongés sur un transat, un cocktail à la main, c’est le chill par excellence qu’on recherchait (surtout après deux mois de road trip au Japon et en Chine). Et pour être francs, on ne s’attendait à rien de plus ! Grave erreur, c’est un voyage assez intense qui nous attendait. Un périple qui nous a fait rire et pleurer, qui nous a fait vivre des sensations fortes mais surtout, c’est le périple qui nous a fait connaître les personnes les plus gentilles au monde !

Informations pratiques


Visa, transports, hébergements et budget. Tout ce qu'il faut savoir pour préparer votre voyage.

Besoin d'un visa aux Philippines ?

Il n’est pas nécessaire de prévoir un visa pour les ressortissants français. On vous en délivrera un gratuitement à l’entrée du territoire, et il sera valable pour une durée de 30 jours. Une fois sur place, vous pourrez prolonger votre séjour de 29 jours maximum en payant une taxe de 55€. Plus d’infos sur : le site de l’ambassade.

Attention : il peut vous être demandé un billet de sortie du territoire sous peine de ne pouvoir prendre votre vol ! On peut vous dire que de trouver un billet sur le wifi de l’aéroport 56k (10 min avant la fermeture du guichet d’enregistrement) a été une expérience forte agréable pour nous et pas du tout stressante -_- !

Astuce : il est possible d’acheter un billet temporaire sur flyonward. Mais ne le prenez pas au dernier moment à l'aéroport, car il faut prévoir un temps de réponse qui peut-être plus ou moins long selon les horaires d’ouverture des bureaux. Autre astuce, il est apparemment possible d’annuler un billet dans les 24h suivant l’achat, peu importe la compagnie ! Mais bon, on n’a pas encore testé. Dites le nous si ça marche !

Comment se déplacer aux Philippines ?

Aux Philippines, il faut prévoir votre itinéraire à l’avance ! Car se déplacer d’une île à l’autre peut s’apparenter rapidement à un parcours du combattant ! On a donc choisi de privilégier l’option vol, finalement assez économique, tout en faisant gagner énormément de temps.

Voici un petit exemple concret pour mieux comprendre. Sur un trajet Cebu > île de Siquijior, vous aurez deux solutions :

  1. Prendre un ferry à Cebu vers Tagbilaran (2h), un second vers Dumaguete (2h) et enfin un troisième vers Siquijor (1h). Soit un total de 5h de trajet minimum (car on ne compte pas les différents transferts). Et sans parler du gros stress pour réussir à choper chacunes des correspondances entre chaque bateau. Car oui, le risque étant de se retrouver coincé à mi-chemin, le prochain ferry ne partant que le lendemain ou dans 2 jours ! Tout ça pour un budget d’environ 50€/pers. et le risque de payer une ou deux nuit d’hôtel en plus !
  2. Pour le même prix voire moins cher, et surtout le stress en moins ! Vous aurez l’option Cebu > Dumaguete en avion pour 44€ + un ferry Dumaguete > Siquijor pour 5€. Le tout en moins de 2h et le confort en plus ! Ca nous a permis de faire Honk Kong > Siquijor dans la journée, là où on aurait pu mettre 2 jours. Mais sachez qu’on a dû réserver 2 semaines à l’avance nos billets d’avion.

Vous l’aurez compris, votre parcours est un sujet à étudier de près, et à anticiper un minimum. On a rencontré pas mal de gens qui ont passés 3 jours dans les ferrys pour rejoindre leur destination, avec toutes les galères qui vont avec. Donc prévoyez globalement une journée de transport à chaque changement d’île !

Astuce : vous pouvez étudiez tous les itinéraires possibles avec Rome2rio. L’outil vous donne les prix de vos trajets selon le type de transport, très pratique ! Ensuite faites des tests sur kiwi.com, avec des dates et destinations flexibles, pour trouverez forcément votre bonheur !

Train

Comme précisé auparavant, l’avion est vraiment très bon marché aux Philippines. Vous serez surpris de trouver parfois des vols à moins de 20€. Ayez donc le réflexe de checker les vols avant de valider vos itinéraires. Par contre, il faut souvent prévoir des frais supplémentaires pour inclure un bagage en soute.

Bus

Beaucoup de “bus” existent pour relier les grands axes d’une île mais sachez que le tarif est à négocier avec le chauffeur. Quand on dit bus, on parle en fait de grands camions ouverts à l'arrière (appelés Jeepney), qui s’arrêtent un peu partout quand on leur fait signe. Si vous avez le temps et l’envie d’une expérience un peu folklo, c’est une option ! Personnellement, on a toujours trouvé des mini vans privés qu’on partageait avec d’autres voyageurs, ou des scooters très bon marché à la journée.

Taxi

Vous serez très souvent amené à prendre des tricycles (sorte de tuk-tuk philippins) pour vous déplacer sur de petites distances. Globalement, c’est très safe, bon marché et il y en a partout ! Vous verrez que les Philippins comprennent très bien l’anglais, et n'essaient quasiment jamais de vous arnaquer ! Le bonheur !

Scooter

C’est notre mode de transport préféré en Asie ! C’est simple à conduire, vous vous déplacer où vous voulez, quand vous voulez, le top ! Et aux Philippines, c’est vraiment l’idéal car là bas ils conduisent vraiment prudemment (comparé au Vietnam, pour n’en citer qu’un). Vous pourrez en trouver un peu partout, sinon demandez à votre hôtel. Le prix à la journée est autour des 4/5€. Attention, pas d’assurance par contre !

Ferry

Le ferry est un passage obligé pour changer d’île (logique !). Il n’y a pas vraiment de compagnie nationale donc il faudra simplement se renseigner au port. Sinon vous trouverez souvent les infos à votre hôtel. Anticipez juste les dates, car les départs ne sont pas toujours quotidiens. Vous aurez la plupart du temps le choix entre un ferry normal, ou un fast boat qui est deux fois plus rapide mais aussi deux fois plus cher ! Il faut savoir ce qu’on veut !

Comment se loger aux Philippines ?

Vous trouverez tous les types d’hébergement aux Philippines. Ca va du simple dortoir à 11€, à la chambre “toutes options incluses”, c’est-à-dire avec ventilateur et eau chaude, pour 18€. Oui, il n’y pas forcément d’eau chaude dans les douches, et prévoyez au moins 10€ de plus si vous voulez la climatisation ! A noter que ces prix correspondent à des prix de basse saison (comptez 20 à 30% de plus pour la haute saison entre novembre et mai).

Personnellement, on a choisi des hôtels un peu plus confort pour souffler un peu après avoir passé deux mois dans des dortoirs, et surtout parce que c’est un pays où on pouvait se le permettre financièrement. Il faut se faire plaisir de temps en temps !

Par contre, vous serez souvent déçus de constater que le tourisme n’a pas toujours eu un impact positif. L’aménagement urbain est très souvent anarchique, et cela se ressent sur l’environnement. Ça nous a vraiment frappés, à El Nido notamment, réputé comme le spot à voir absolument sur l’île de Palawan. La plage est tellement sale que même les locaux ne s’y baignent pas (et ils vous le déconseilleront) ! Et le pire c’est que ces mêmes spots sont aussi très souvent surcotés, avec des prix 2 à 3 fois plus chers que dans le reste du pays.

Quel budget aux Philippines ?

Les Philippines sont une des destinations les moins chères d’Asie. Vous pourrez donc vous faire plaisir ! Et le moins cher, c’est la nourriture. Même sans manger local tous les jours, vous dépenserez rarement plus de 200 PHP par repas, soit à peine plus de 3€.

On avait prévu un budget de 880€/pers. pour un total de 26 jours, soit 33€/pers./jour, (vol d’arrivée non inclus). Budget dépassé puisqu’on a fini 1161€/pers car, comme on vous le disait plus haut, on s’est lâché sur les hôtels ! En plus de ça, on s’est fait un p’tit kiff : passer notre certif de plongée Open Water. 300€/pers. quand même ! Mais vous vous doutez bien qu’on ne regrette pas du tout notre petite folie !

Pour vous faire une idée plus concrète de la répartition des coûts, vous pouvez aller faire un tour sur la fiche pays du site planificateur.

Ci-dessous quelques exemples de dépenses :
Valeur du PHP (Peso philippin) courant juin 2017 : 1€ = env. 55 PHP

Notre itinéraire aux Philippines


Découvrez notre parcours d'un mois en détail.

Première étape de notre voyage aux Philippines. L’île nous avait été chaudement recommandé par plusieurs personnes rencontrées au fil du voyage. Après deux mois très intense en Chine et au Japon, on cherchait donc un point de chute pour se reposer et profiter de la plage. L’île est sûrement une des plus belles et des plus préservées du tourisme, que nous ayons vu pendant notre voyage. Si vous cherchez du calme et du repos, c’est exactement ce que vous y trouverez !

A part pour notre arrivée et notre départ où nous avons pris des tricycles, nous avons loué un scooter pour toute la durée du séjour. L’île n’est pas très grande, vous pourrez en faire le tour en une journée ou deux. 

San Juan : 8 jours

Y aller : vol Hong Kong > Cebu (3h) + Vol Cebu > Dumaguete (1h) + Ferry Dumaguete > Siquijor (1h).
A voir : Lugnason falls, Cambugahay Falls, Kagusuan Beach, Salagdoong Beach, Butterfly sanctuary, Bandilaan.
Hébergement : Charisma Beach Resort / 1 600 PHP (env. 27€). Type : chambre double avec douche et clim / Situation : à 15 min du ferry, face à la plage / Propreté : propre / Échanges : bon / Bonus : piscine et surtout un coucher de soleil à tomber chaque soir !

Après le repos, place au sport ! Ce fût pour nous, une semaine dédiée à la plongée, sur cette presqu’île réputée pour son spot protégé : Balicasag. L’endroit est très touristique, vous trouverez donc des écoles de plongée tous les deux mètres sur la plage (qui n’est pas extraordinaire au passage). Ensuite, l’île de Bohol à 1h de scooter/voiture vaut vraiment le détour pour ses Chocolate hills et ses sanctuaires de tarsiers. Si vous optez pour le scooter, préparez-vous à rentrer lessiver avec un bon mal de fesses !

Danao beach : 10 jours

Y aller : ferry Siquijor > Tagbilaran (2h) + Tricycle Tagbilaran > Danao beach (40 min).
A voir : Balicasag (plongée), Tarsier sanctuary, Chocolate hills, Pangas falls.
Hébergement : Nora’s place / 1 600 PHP (env. 27€). Type : studio avec douche, terrasse privée et cuisine / Situation : un peu loin de la plage (5 min en scoot) mais vraiment au calme / Propreté : très propre / Échanges : très bon / Bonus : piscine et scooter inclus dans le prix.

Pour notre dernière île, vous voulions changer un peu d’ambiance et découvrir des lieux un peu plus “sauvages”. Nous avons donc commencé par la ville de El Nido réputée pour l’organisation de ses nombreux “island hoping”. Vous aurez donc l’occasion de visiter des îles magnifiques, mais pour être honnêtes, ça ne nous a pas vraiment plu car on ressentait surtout le poids du tourisme de masse ici beaucoup plus qu’ailleurs !

On a donc rapidement bougé vers Port Barton, où le contraste a été assez frappant ! On a vraiment adoré ce petit village, complètement perdu au milieu de nul part (le trajet pour y aller est assez folklorique d’ailleurs).

Ici les transports ne sont pas très développés. Pour vous déplacer dans l’île, vous serez donc obligés de prendre des minivans privés. Il existe toutefois un bus local qui relie El Nido à Puerto Princesa, mais il ne va pas jusqu’à Port Barton. Plus d’infos sur : Cherry bus.

El Nido : 3 jours

Y aller : ferry Tagbilaran > Cebu (2h) + Vol Cebu > El Nido (2h).
A voir : Island hoping.
Hébergements : Raje residence / 1 300 PHP (env. 24€). Type : chambre double avec douche / Situation : au calme mais assez éloigné de la plage (15 min) / Propreté : propre / Échanges : très bon / Bonus : les propriétaires sont très sympas !

Angel Nido / 2 800 PHP (env. 50€). Type : bangalow avec terrasse privée / Situation : un peu à l’écart d’El Nido vers Caalan Beach / Propreté : propre / Échanges : très bon / Bonus : l’hôtel est vraiment jolie, avec une vue directe sur la mer et la baie.

Port Barton : 5 jours

Y aller : minivan El Nido > Port Barton (4h).
A voir : Island hoping, Papawyan falls, White sand beach.
Hébergement : Rubin resort / 1600 PHP (env. 27€). Type : chambre double avec douche et terrasse privée / Situation : à 2 min de la plage / Propreté : très propre / Échanges : très bon / Bonus : une piscine qui fait de la lumière de toute les couleurs la nuit !

Bilan du voyage


C'est quoi le fin mot de l'histoire ?

On peut dire que les Philippines ont été une belle surprise pour nous malgré un point noir : une croissance touristique trop rapide et presque omniprésente, qui défigure de très beaux endroits. En découlent des prix exorbitants pour des logements pas terrible, en bordure de plages extrêmement sales, ça fait pas rêver ! À présent, ils prévoient des plans de développement mais c’est malheureusement un peu tard pour certains endroits… On vous déconseille donc les lieux trop touristiques qui peuvent vite devenir assez glauque en soirée, après tout dépend ce que vous recherchez !

En tout cas, ce qu’il faut retenir c’est que les Philippins ont beaucoup de choses à nous apprendre humainement. Comme par exemple, d’arrêter de faire la gueule ! Comme beaucoup de peuples asiatiques, ils ont toujours le smile mais au delà de ça, ils sont très accueillants, généreux et vous tape la discut sans forcément d’arrières pensées. Les premiers jours, Parisiens que nous sommes, on se demandait constamment “Mais pourquoi est-ce que tout le monde nous dit tout le temps bonjour ? Pourquoi ils nous parlent ? Qu’est-ce qu’ils nous veulent à la fin ???” Et bien rien, ils sont juste sympa et heureux de vivre ! Mais ce qui est très surprenant, c’est qu’ils sont également assez juste dans les prix qu’ils vous proposent peu importe le service/produit qu’ils veulent vous vendre. Et ça c’est trèèèès rare sur ce continent (on vous parle bien sûr des coins les moins touristique, faut pas rêver !).

En somme, il y a beaucoup de belles choses à voir, mais surtout de belles rencontres à faire aux Philippines ! Foncez 🙂

Conseils en vrac


On partage notre grande sagesse avec vous !

Contrairement à chez nous, lorsqu’une voiture vous fait des appels de phares, c’est qu’elle veut absolument passer. Donc laissez lui la priorité, elle ne s’arrêtera pas !

Faites attention aux lady boys qui vous charmeront en soirée. Certaines vous feront les poches ! On a bien sûr rien contre ce mode de vie mais c’est malheureusement monnaie courante dans ce pays.

Les Philippins sont, pour la majorité, très susceptibles. Amenez toujours vos demandes subtilement au risque de les braquer (ou qu’ils tirent la tronche toute la journée) !

Dans certaines villes isolées, l'électricité sera coupée pendant une bonne partie de la journée. Donc plus de ventilateur, de wifi et surtout coupure des appareils réfrigérants dans certains établissements ! Gare à vos estomacs, vous pourrez le payer très cher !